Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 15:07
 Communiqué: « Nous demandons que le vote du budget soit reporté. Laissons parler la démocratie, donnons la parole aux électeurs »

 

 

Patrice BESSAC, tête de liste Front de gauche – Montreuil avenir

les conseillers municipaux Front de gauche de Montreuil,

les conseillers généraux et régionaux Front de gauche

et les membres de Montreuil avenir demandent le report du vote du budget 2014

Nous demandons que le vote du budget soit reporté.

Laissons parler la démocratie, donnons la parole aux électeurs.

 

Dominique Voynet a pris la décision de ne pas se présenter devant les électeurs pour défendre son bilan. Elle renonce à solliciter le suffrage universel qui aurait permis d’évaluer son action et ainsi sortir du discours de victimisation dans lequel elle se drape afin de justifier sa décision de lâcher l’équipe qu’elle a dirigée ces six dernières années.

Malgré cette annonce, malgré les conséquences politiques qui en découlent, la maire a fait inscrire à l’ordre du jour du conseil municipal de ce samedi 14 décembre, le vote du budget de la ville pour l’année 2014. Un budget qu’elle ne mettra pas en œuvre. Voilà une décision ubuesque que les élus municipaux de Montreuil avenir ne manqueront pas de souligner.

Dominique Voynet et son équipe ne peuvent ignorer que ce budget s’inscrit dans un contexte national complexe et mouvant qui a pour conséquence d’affaiblir les collectivités, de réduire leurs moyens d’actions et de sabrer dans les dotations aux collectivités. Elle ne peut ignorer le fait que les députés socialistes, parmi lesquels son ancien allié Razzy Hammadi, s’attaquent actuellement à l’autonomie des collectivités dans le cadre du débat sur le projet dit de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles. Or, ce débat et les décisions qui seront votées par le parlement dans les prochaines semaines vont peser lourdement sur les finances des collectivités. Dernier exemple en date : les députés du Parti socialiste ont décidé de mettre à la charge des collectivités le coût de la mise en place des métropoles à Paris et Aix-Marseille. Un fait que les députés du Front de gauche ont fermement combattu et dénoncé. Un fait qui n’est absolument pas anticipé par le budget de Dominique Voynet, marqué du sceau de la précipitation.

Parallèlement, le débat d’orientations budgétaires qui a eu lieu en novembre dernier a mis en évidence le décalage qui existe entre la posture et la pratique qui conduit à subir et accompagner plutôt que de mener le combat politique pour contrer les décisions du gouvernement d’infliger 15 milliards d’euros de coupes dans la dépense publique pour la seule année 2014. Pourtant, à Montreuil, cette politique a des conséquences concrètes avec par exemple une baisse de 3,2 % du montant total des dotations de l’État sur les activités et prestations municipales. Pire encore, le budget de la ville entérine, sans tousser, une baisse des dotations de fonctionnement de près de 2 millions d’euros alors que dans le même temps la majorité sortante a décidé de s’engouffrer tête baissée dans l’application des nouveaux rythmes scolaires qui pèseront sur les finances locales.

Dans ce contexte, puisque la loi nous y autorise, nous proposons de reporter le vote de ce budget après les élections municipales afin de permettre à la nouvelle majorité – quelle qu’elle soit, de voter le budget nécessaire à la mise en œuvre de ses engagements.

Si le vote du budget était maintenu en l’état, les élus municipaux Front de gauche ne prendront pas part au vote. Nous appelons l’ensemble des élus du conseil municipal à demander également ce report.

La loi permet de présenter un budget technique pour assurer la continuité du service public, pour permettre aux services et à l’administration communale de fonctionner durant ces quelques mois.

Laissons la démocratie s’exercer, laissons les électeurs prendre en main et décider de leur avenir et des projets à engager pour demain.

 

Patrice BESSAC, conseiller régional d’Île-de-France, tête de liste Front de gauche « Montreuil Avenir » ; Djénéba KEITA, conseillère régionale ; Bélaïde BEDREDDINE et Jean-Charles NÈGRE, conseillers généraux ; Dominique ATTIA, Stephan BELTRAN, Murielle BENSAÏD et Jean-Jacques SEREY, conseillers municipaux PCF-FASE ; Juliette PRADOS, conseillère municipale Parti de gauche ; Danièle CREACHCADEC et Gaylord LE CHEQUER, conseillers municipaux Rassemblement de la gauche citoyenne.

Partager cet article

Repost 0

commentaires