Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

28 février 2013 4 28 /02 /février /2013 09:59

Communiqué du Groupe des élus Communistes-FASE, de la gauche Anticapitaliste et de la FASE


 

243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 oLogo-GA.jpg


Mardi 26 février au matin rue Paul Bert dans le bas-Montreuil, une quinzaine de « riverains » dont, semble t-il, des militants de l’UMP, ainsi que des  responsables du Comité des Citoyens Montreuillois, et du PCF du quartier, manifestaient leur opposition à l’installation d’habitations  modulaires pour des  familles roms faisant parties de la MOUS roms. Plus tôt, dans le courant de la nuit, une quinzaine de pneus d’engins de chantiers devant servir à cette installation étaient crevés.

 

Nous condamnons fermement ces incidents et dénonçons ces manifestations qui, quoi qu’en disent leurs auteurs, alimentent la xénophobie  envers les populations roms.


Ces attitudes sont indignes et intolérables pour qui se réclame de la Gauche, car elles mêlent ainsi leur opposition à ce projet avec des « riverains » ouvertement raciste contre la population rom.


L’implantation des roms sur le terrain de la rue Paul Bert suscite des interrogations dans la population et cela depuis le début du projet. L’exiguïté du terrain notamment pose problème. Mais qu’en serait-il si le terrain était plus grand ? Les roms seraient-ils mieux accueillis ?

 

Car dans notre ville tout ce qui a trait aux roms est un enjeu de polémique et de rupture politique.  Souvenez-vous que le « ghetto », terme fort, employé  à plusieurs reprises dans un tract distribué peu avant ces incidents, ce « ghetto », existait, il y a quelques années.

 

Il était constitué  de tentes place Jean Jaurès face à l’hôtel de ville mais,  loin de fenêtres, il ne gênait personne. La misère humaine et sociale dont il était le reflet ne semblait pas non plus gêner les bonnes âmes.

 

Le « ghetto » pour nous n’est pas constitué par l’accompagnement social de familles roms, mais par la pauvreté, l’exclusion, le chômage et la précarité qui frappe durement des très nombreux montreuillois dans tous les quartiers de la ville.

 

Ces incidents montrent que le mélange de xénophobie et de  pratique politicienne, en période préélectorale amènent à des débordements qu’il est bien difficile de contrôler.

Une politique de gauche, celle que le Front de Gauche  porte, appelle à garantir le droit à un logement décent aux familles roms, comme à toutes les populations précarisées, le droit à la santé et à la scolarité des enfants, sans discriminations d’aucune sorte. Elle doit s’accompagner de la construction d’espaces de rencontres et de dialogues dans les quartiers concernées avec l’appui des associations roms.

 

Montreuil le 27 février 2013

Partager cet article

Repost 0

commentaires