Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 10:00

Etranglé par les dettes, le CHI André-Grégoire va recevoir une aide exceptionnelle de 5 M€ de l’agence régionale de santé et prépare un plan de retour à l’équilibre.

Julien Duffé | Publié le 18.09.2012, 05h33

MONTREUIL, JUIN 2012. La pétition lancée en juin par un collectif, très attentif à l’évolution de la situation, pour la défense de l’hôpital atteint aujourd’hui 3 000 signatures. | (lp/j.d.)

La bouffée d’oxygène est bienvenue mais elle reste insuffisante. Etranglé par les dettes à la suite de lourds investissements initiés en 2004, menacé par deux emprunts toxiques, le centre hospitalier intercommunal (CHI) André-Grégoire de Montreuil devrait recevoir jeudi une aide exceptionnelle de 5 M€ de l’agence régionale de (ARS) pour renflouer sa trésorerie.
De quoi payer ses fournisseurs, dont certains attendent depuis… quatre mois et demi. En juin, la maire (EELV), , présidente du conseil de surveillance de l’hôpital, avait alerté la ministre des Affaires sociales, Marisol Touraine, sur la situation financière « intenable » de l’établissement.

Les toujours inquiets


« Ces 5 M€ nous permettent de passer un cap, reconnaît Michèle Damon, directrice du CHI. Sans cette aide, nous n’aurions pas pu boucler l’exercice 2012. » Le budget 2012, initialement rejeté, a été approuvé fin juillet par l’ARS. Reste à l’Agence à se prononcer sur le plan de retour à l’équilibre proposé mi-juin par la direction pour sortir durablement du rouge. La direction réfléchit notamment à un partenariat avec la clinique Floréal de Bagnolet. « L’installation des activités de la clinique sur notre site avec mutualisation du plateau technique est une piste intéressante », souligne Michèle Damon, qui prévoit aussi une réduction de 8 postes par an sur quatre ans (hors effectif soignant).

L’agence régionale de santé explique cependant toujours travailler sur le plan. « Nous suivons de très près cet établissement, l’un des plus déficitaires avec 10 M€ de dettes, explique un porte-parole. Mais l’hôpital dispose d’une offre de soins importante, de personnels de qualité qu’il ne faut pas décourager. Il faut retrouver une dynamique positive. »

En attendant, la pétition de défense de l’hôpital lancée en juin par un collectif réunissant syndicats de personnels (CGT-SUD-Unsa), usagers, médecins et municipalité atteint aujourd’hui les 3000 signataires. « La situation reste critique, donc on continue », souligne Dominique Nilenkovic, président de l’association des usagers. Les syndicats s’interrogent. « De gros points d’interrogation subsistent sur un éventuel partenariat avec le privé, relève Corinne Mazet, à l’Unsa. Et ce n’est pas avec deux blocs qu’on va développer l’activité. » Le ton est encore plus critique à la CGT. « La direction est dépassée, l’ARS laisse pourrir la situation et a laissé tomber Montreuil, dénonce Brigitte Morane, déléguée CGT. Aujourd’hui, la survie de l’établissement est en jeu. »

 

Le Parisien

Partager cet article

Repost 0

commentaires