Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 18:20

 

 

Le 28 janvier se déroulait à Montreuil le 36è congrès de France Nature Environnement, qui, quelques jours plus tôt avait lancé l'"appel des 3000" pour inviter les candidats des différents partis à s’engager sur la voie d’un Contrat environnemental.

On le sait, mais il n'est certainement pas inutile de le répéter, l'état de la planète se dégrade :
- Hausse sans précédent des émissions de CO² dans l'atmosphère (le taux de CO2 pourrait avoir augmenté de 250% par rapport à 1950, si rien n'est fait pour en limiter les émissions, entraînant une hausse de la température globale de 10°)
- Epuisement des ressources (pétrole, métaux, terres agricoles, eau, forêts, poissons...)

- Effondrement de la biodiversité
- Dissémination d'OGM  (transmission incontrôlée de gènes modifiés aux espèces naturelles)
- Pollution en profondeur des sols

La liste est malheureusement longue de ces atteintes à l’environnement.


Celles-ci ont des répercussions sur les populations en termes d’accès aux ressources, de santé, … aggravant encore les inégalités sociales.

Si durant la dernière décennie des évolutions positives sont constatées au niveau modial (le nombre de personnes n’ayant pas accès aux biens fondamentaux diminue, la situation des plus pauvres s’améliore, …) les écarts demeurent pour autant énormes pour ce qui concerne l’accès au minimum vital, à l’éducation …

Et il est désormais certain, les exemples pas si lointains de la Grèce, mais également de l’Espagne, le démontrant, que la crise économique et les politiques d’austérité censées la contenir, aggravent et aggraveront le sort des plus fragiles.


Parler d’écologie dans cette période de crise financière et économique peut sembler anecdotique. C’est en tout l’interprétation que l’on pourrait tirer du caractère peu audible de la campagne de la candidate EELV, ou de la faiblesse des propositions en matière écologique dans la plupart des programmes.

Pour notre part, et depuis longtemps, nous pensons exactement le contraire.

 

lecologie-sociale-capitalisme-vert-L-1


Nous pensons que la crise écologique est indissociable de la mise en danger du genre humain, et plus précisément, de l’humanité même du genre humain.


Nous pensons que les crises économique, sociale et écologique sont intrinsèquement liées et ont pour origine commune le système capitaliste, fondamentalement productiviste et consumériste.


Et c’est sans doute cette analyse, parce qu’elle manque d’être largement partagée, qui explique aussi le faible écho dans la dernière période de l’écologie politique.

Le positionnement politique d’EELV butte sur cette contradiction de fond : l’abandon de l’anticapitalisme historique des Verts.

Plus que les querelles de partenaires et de circonscriptions, plus encore qu’un accord PS-EELV qui minore l'enjeu écologique, c’est sans doute le choix du réformisme -plutôt de la lutte et l’alternative au système économique dominant- combiné à un effet générationnel et sociologique et à l’institutionnalisation d’EELV qui explique ce reflux de l’écologique politique.


Dès 2009, sociologue Jean Pierre Le Goff analyse la percée d'Europe Ecologie en ces termes : "Le monde mental qui semble être celui de la plupart des électeurs d’Europe Ecologie se distingue du reste de la France, pour lequel la question sociale reste prioritaire. La montée en puissance de l’écologie est indissociable d’évolutions culturelles en partie positives mais aussi porteuses d’ambiguïtés. Au chapitre des ambiguïtés : l’injonction de « sauver la planète » secrète aussi son conformisme, au risque d’empêcher la reconstruction dynamique d’un sens historique. Pour le dire autrement, la montée en puissance des verts trahit aussi la double tentation de la gauche de se détourner de la question sociale et de se retirer de l’histoire." (Source)


Au contraire de cette posture, il est de notre responsabilité d’allier question sociale et cause écologique.

C’est aujourd’hui le seul sens de l’histoire à même de maintenir l’humanité de l’espèce humaine.

 

autopie.jpg

 

C'est le sens de notre engagement au sein du Front de Gauche, tout en conservant nos particularités et nos points de vue (en particulier sur la transition énergétique et le nucléaire).
C'est ce qui a motivé de l'appel adressé aux militants d'EELV.

L'écologie politique n'est pas l'oubliée de la campagne, c'est le Front de Gauche qui la porte, notamment au travers de la « planification écologique », avec cette ambition, résumée par son candidat :

"On ne fait pas d’écologie audacieuse sans rupture avec le productivisme et le capitalisme"!

 

Pour échanger et construire cet objectif ambitieux mais vital, la FASE et ses partenaires du Front de gauche proposeront courant Mars 2012 une Assemblée citoyenne à Montreuil sur le thème de la Planification écologique.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires