Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 11:19

Image1111

 

Communiqué des élus des groupes PCF/FASE, RGC/PG, PS et RSM.

 

 

Dans un courrier électronique largement diffusé au sein de l’administration communale, la directrice générale des services de la ville, première signataire d’un rapport faisant suite à l’enquête administrative menée sous sa responsabilité, délivre un certain nombre d’affirmations provenant de trois sources, la Ville, la Direction Départementale des Finances Publiques, et le Centre National du Cinéma. Concernant la communication de la mairie nous maintenons notre demande que cessent les divulgations d’informations aux agents et dans la presse avant même d’être transmises aux élus de la République ou à la justice elle-même


 A ce sujet, une affirmation de la directrice générale a tout particulièrement retenu notre attention. Selon ses dires : « depuis une dizaine d’années en effet, des milliers d’entrées payantes du cinéma étaient soustraites de la comptabilité et du budget municipal ».

Si cela devait être confirmé, alors c’est l’ensemble des acteurs et de l’échelle hiérarchique qui devraient être entendus sur de tels dysfonctionnements. Trois agents communaux aujourd’hui mis en cause ne peuvent servir de boucs-émissaires dans une affaire qui pointerait alors de graves défaillances dans l’encadrement de ces agents et dans le fonctionnement d’autres services.


Il y a dix ans, le directeur aux affaires culturelles chargé de mettre en place le système aujourd’hui mis en cause n’était autre que celui qui assure aujourd’hui la fonction d’adjoint à la maire en charge de la culture et d’élu en charge de présenter les budgets et comptes de résultats du cinéma (et donc de certifier la comptabilité du cinéma). Des directeurs, des chefs de services et directeurs généraux étaient chargés de veiller au bon fonctionnement de la comptabilité et de la gestion globale du cinéma municipal.


C’est pourquoi, nous demandons l’arrêt immédiat de toute instrumentalisation de rapports, dont seule la Maire et la Directrice Générale ont les versions intégrales et exigeons transparence et respect de la justice républicaine.


Par ailleurs, nous renouvelons également notre demande en faveur de la mise en place d’une commission indépendante chargée de travailler sur le projet culturel de notre cinéma et d’en préciser la gouvernance générale.

Partager cet article

commentaires