Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 16:54

243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 o

                                                                                           Communiqué de la FASE 93

 

 

 

 

PAS DE PLAN SOCIAL, 

PSA ET LA FINANCE NE DOIVENT PAS IMPOSER LEUR LOI ! 

 


3300 salariés licenciés, 7000 emplois induits détruits, autant de familles jetées dans l’angoisse du lendemain. Cette catastrophe sociale pour le département de la Seine Saint Denis et pour la région est la conséquence directe de la décision du groupe PSA ce 12 juillet.

 

Dans combien de villes de la seule Seine-Saint-Denis des emplois disparaitront-ils parmi les sous-traitants ?

 

 

psa_rvb-fc523.jpg

 

 

Pourtant, PSA se porte bien, très bien.

 

L’entreprise vend depuis 2010 plus de 3 500 000 véhicules à l’année, a fait 588 millions d’€ de bénéfices, un chiffre d’affaire record à 59,9 milliards d’euros (+7%) en 2011 et versé 457 millions € en dividendes aux actionnaires !  

Elle a de plus très largement bénéficié de l’aide publique puisque l’Etat lui a versé au cours de ces dernières années la bagatelle de 4 milliards d’euros.

Surtout, PSA conserve  encore  11 milliards de réserves à ce jour!

Ainsi, après avoir utilisé la force de travail de milliers de travailleurs et profité de la générosité des contribuables, la famille Peugeot et les actionnaires du groupe décident tout à fait librement d’aller jouer ailleurs !

 

C’est inacceptable ! Ces dernières années, nous avons assisté sous des gouvernements de droite à un véritable saccage de l’industrie et du marché de l’emploi.

 

François Hollande, et le nouveau gouvernement de Jean Marc Ayrault ont été élus sur le thème du changement, tellement attendu par nos concitoyens. Aujourd’hui au pouvoir, ils doivent passer de la parole aux actes.

 

Le premier de ces actes, c’est refuser la fermeture du site PSA d’Aulnay Sous Bois.

 

Car on sait d’expérience que les discours sur la ré industrialisation du site, sur le reclassement, et la reconversion des salariés n’aboutissent en réalité qu’à davantage de chômage, de précarité. Vilvorde, Michelin (Continental, Molex) sont encore dans les têtes.

 

 

Cette fermeture annoncée est d’autant moins acceptable dans un département, la Seine Saint Denis, qui est déjà trop lourdement frappé par le chômage, la précarité, les inégalités.

 

Aujourd’hui, il s’agit de poser des actes forts, de montrer aux salariés que le politique n’est pas soumise à la finance.

 

 

Des alternatives existent et sont réalistes :

 

-          interdiction des licenciements boursiers,

-          un plan gouvernemental de transition écologique de la filière automobile,

-          la priorité à la recherche et à la construction de modèles respectueux de l’environnement,

-          la réduction et le partage du temps de travail

 

 

Ce sont des exemples de mesures concrètes que le gouvernement pourrait décider de mettre en œuvre.

Il faudra aussi reprendre ce que la famille Peugeot, qui figure parmi les plus gros exilés fiscaux, a placé en Suisse au lieu de réinvestir dans l’appareil de production.

 

 

Nous sommes aux côtés des salariés et des syndicats en lutte et nous réaffirmons haut et fort notre exigence de combat et de résistance face à la toute puissance de l’argent.

 

Nous demandons le maintien de la totalité des emplois et des activités de PSA Aulnay, ainsi qu’une reconversion écologique de la production.

 

L’utilisation des millions encore détenus par PSA et la diminution des sommes versées aux actionnaires suffisent à financer ces objectifs !

 

Le changement doit être maintenant et doit s’orienter vers une transformation sociale et écologique de notre société et de nos activités.

 

 

Fase- FdG

Partager cet article

Repost 0

commentaires