Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 11:12


            FDG  
 

 

 

 

 

Front de Gauche Seine-Saint-Denis

 

 

Le 16 avril 2013

 

Sénateurs, vous pouvez encore faire barrage au MEDEF !

 

 

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur une prétendue « sécurisation de l’emploi » a été voté mardi 9 avril à l’Assemblée nationale par 250 voix favorables, 26 contre, et 278 abstentions.

 

Malgré le rabâchage médiatique sur le "grand acquis" pour les salariés que représenterait la généralisation d’une complémentaire santé dans toutes les entreprises, le texte adopté ouvre la voie à un dépeçage en règle du Code du Travail, pour le grand bénéfice du patronat.

 

Les députés viennent en effet de lui offrir notamment : l’accélération et la sécurisation pour l’employeur de ses plans sociaux ; la modulation imposée des salaires et du temps de travail en cas de difficultés de l’entreprise sous peine de licenciement ; la mobilité interne forcée ; l’affaiblissement des instances représentatives du personnel (CE, CHSCT, …) et le raccourcissement des délais de la prescription prud’homale ; …

Malgré le combat et le décryptage mené par les syndicats et le Front de Gauche contre cet accord « made in Medef », 236 députés socialistes sur 293 ont voté pour, aidés par l’abstention des députés EELV.

 

Seulement 6 députés PS ont joint leur vote à celui des députés Front de gauche contre cette loi de régression sociale.

Quant aux députés de droite, ils se sont abstenus par pure stratégie alors qu’ils partagent le contenu de ce texte dont le principal auteur est leur allié de toujours : le MEDEF.

 

En, Seine-Saint-Denis, 7 députés PS ont voté pour l’ANI, un s’est réfugié dans l’abstention.

 

Après le vote du traité Sarkozy-Merkel en novembre 2012, c’est un nouveau coup, terrible, qui est porté aux salariéEs qui attendaient le changement.

Pour nous, c’est un énième reniement dans une liste déjà longue.

 

Alors que la bataille parlementaire se poursuit désormais au Sénat, il est encore possible de défaire le néfaste texte du MEDEF.  Seul le soutien d'une partie de la droite et le vote unanime des sénateurs PS peut désormais permettre le vote définitif du texte.

 

Le groupe Front de Gauche au Sénat - dans le prolongement de la bataille acharnée menée par celui de l'Assemblée Nationale - s'appuiera sur les mobilisations du monde du travail et s’opposera  à toutes les mesures destructrices de ce texte.

Il poursuivra son travail pour l'adoption de dispositions réellement destinées à sécuriser l'emploi et la formation des salariés, l’instauration de nouveaux droits pour les salariés, de nouveaux pouvoirs pour leurs organisations syndicales ou pour promouvoir un véritable service public de l'emploi.

 

Dans un département qui compte 12,4 % de chômeurs au dernier trimestre 2012, aucun Sénateur de Gauche en Seine-Saint-Denis ne peut tourner le dos au changement attendu depuis un an par les séquano-dyonisiens qui ont très largement voté pour chasser Sarkozy et la droite des pouvoirs en 2012 et engager notre pays sur la voie du changement dont les salariéEs et la majorité de la population ont un besoin urgent.

Assez des plans de licenciement à répétition, assez des catastrophes sociales comme à PSA contre lesquels le gouvernement ne fait rien !

 

Alors que les politiques d'austérité, menées par F. Hollande et J.M. Ayrault, exigées par les forces de l'argent démontrent chaque jour toujours plus leur nocivité, il y a urgence à prendre enfin le chemin du progrès social et d'une autre répartition des richesses et des pouvoirs. Il est plus que temps d'affronter la finance !

 

Les déclarations publiques d’un certain nombre de parlementaires socialistes le confirment, la majorité présidentielle ne doit pas satisfaire aux exigences menaçantes du patronat et de la finance !

 

Nous appelons solennellement les 3 sénateurs PS et EELV à faire barrage à l’ANI qui, ils le savent bien, n’a d’autre objectif que de casser le Code du travail et précariser davantage la population de Seine-Saint-Denis.

 

D’ores et déjà, les militants du Front de Gauche de Seine-Saint-Denis seront présents et appellent à être massivement aux cotés des salariés et de leurs syndicats,

 

 

le mercredi 17 avril à 12H rue de Tournon (face au Sénat), pour s’opposer à l’ANI.

 

 

pcf_1.pngLogo-PG.jpg Logo_Gauche_unitaire.png Logo-GA-copie-1.jpg ceta_signature.jpg FAsebanniere

 

 

Contacts Presse:

Michel Bidaux - tel. 06 77 46 71 23 / mail : michel.bidaux@gmail.com

Arnaud Lozzi – tel.  01.48.39.93.93 ou 06 20 20 74 40 / mail : alozzi@93.pcf.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires