Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

19 avril 2013 5 19 /04 /avril /2013 10:37

Tract0505FdG.pdf20130419103318

Repost 0
16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 11:12


            FDG  
 

 

 

 

 

Front de Gauche Seine-Saint-Denis

 

 

Le 16 avril 2013

 

Sénateurs, vous pouvez encore faire barrage au MEDEF !

 

 

L’Accord National Interprofessionnel (ANI) sur une prétendue « sécurisation de l’emploi » a été voté mardi 9 avril à l’Assemblée nationale par 250 voix favorables, 26 contre, et 278 abstentions.

 

Malgré le rabâchage médiatique sur le "grand acquis" pour les salariés que représenterait la généralisation d’une complémentaire santé dans toutes les entreprises, le texte adopté ouvre la voie à un dépeçage en règle du Code du Travail, pour le grand bénéfice du patronat.

 

Les députés viennent en effet de lui offrir notamment : l’accélération et la sécurisation pour l’employeur de ses plans sociaux ; la modulation imposée des salaires et du temps de travail en cas de difficultés de l’entreprise sous peine de licenciement ; la mobilité interne forcée ; l’affaiblissement des instances représentatives du personnel (CE, CHSCT, …) et le raccourcissement des délais de la prescription prud’homale ; …

Malgré le combat et le décryptage mené par les syndicats et le Front de Gauche contre cet accord « made in Medef », 236 députés socialistes sur 293 ont voté pour, aidés par l’abstention des députés EELV.

 

Seulement 6 députés PS ont joint leur vote à celui des députés Front de gauche contre cette loi de régression sociale.

Quant aux députés de droite, ils se sont abstenus par pure stratégie alors qu’ils partagent le contenu de ce texte dont le principal auteur est leur allié de toujours : le MEDEF.

 

En, Seine-Saint-Denis, 7 députés PS ont voté pour l’ANI, un s’est réfugié dans l’abstention.

 

Après le vote du traité Sarkozy-Merkel en novembre 2012, c’est un nouveau coup, terrible, qui est porté aux salariéEs qui attendaient le changement.

Pour nous, c’est un énième reniement dans une liste déjà longue.

 

Alors que la bataille parlementaire se poursuit désormais au Sénat, il est encore possible de défaire le néfaste texte du MEDEF.  Seul le soutien d'une partie de la droite et le vote unanime des sénateurs PS peut désormais permettre le vote définitif du texte.

 

Le groupe Front de Gauche au Sénat - dans le prolongement de la bataille acharnée menée par celui de l'Assemblée Nationale - s'appuiera sur les mobilisations du monde du travail et s’opposera  à toutes les mesures destructrices de ce texte.

Il poursuivra son travail pour l'adoption de dispositions réellement destinées à sécuriser l'emploi et la formation des salariés, l’instauration de nouveaux droits pour les salariés, de nouveaux pouvoirs pour leurs organisations syndicales ou pour promouvoir un véritable service public de l'emploi.

 

Dans un département qui compte 12,4 % de chômeurs au dernier trimestre 2012, aucun Sénateur de Gauche en Seine-Saint-Denis ne peut tourner le dos au changement attendu depuis un an par les séquano-dyonisiens qui ont très largement voté pour chasser Sarkozy et la droite des pouvoirs en 2012 et engager notre pays sur la voie du changement dont les salariéEs et la majorité de la population ont un besoin urgent.

Assez des plans de licenciement à répétition, assez des catastrophes sociales comme à PSA contre lesquels le gouvernement ne fait rien !

 

Alors que les politiques d'austérité, menées par F. Hollande et J.M. Ayrault, exigées par les forces de l'argent démontrent chaque jour toujours plus leur nocivité, il y a urgence à prendre enfin le chemin du progrès social et d'une autre répartition des richesses et des pouvoirs. Il est plus que temps d'affronter la finance !

 

Les déclarations publiques d’un certain nombre de parlementaires socialistes le confirment, la majorité présidentielle ne doit pas satisfaire aux exigences menaçantes du patronat et de la finance !

 

Nous appelons solennellement les 3 sénateurs PS et EELV à faire barrage à l’ANI qui, ils le savent bien, n’a d’autre objectif que de casser le Code du travail et précariser davantage la population de Seine-Saint-Denis.

 

D’ores et déjà, les militants du Front de Gauche de Seine-Saint-Denis seront présents et appellent à être massivement aux cotés des salariés et de leurs syndicats,

 

 

le mercredi 17 avril à 12H rue de Tournon (face au Sénat), pour s’opposer à l’ANI.

 

 

pcf_1.pngLogo-PG.jpg Logo_Gauche_unitaire.png Logo-GA-copie-1.jpg ceta_signature.jpg FAsebanniere

 

 

Contacts Presse:

Michel Bidaux - tel. 06 77 46 71 23 / mail : michel.bidaux@gmail.com

Arnaud Lozzi – tel.  01.48.39.93.93 ou 06 20 20 74 40 / mail : alozzi@93.pcf.fr

Repost 0
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 17:38

Via "Le Papier mâché", blog des élus FASE et communistes de Montreuil

 Aff6e-5mai

 

Les élus Communistes-FASE, RGC et PG

vous invitent à rejoindre l’appel lancé

par le Front de Gauche

 

Tribune à paraître dans le prochain numéro de Tous Montreuil

 

 

 

Avec « l’affaire Cahuzac », qui suscite la colère légitime de bon nombre d’entre vous, l’heure n’est plus au bricolage mais à la réorientation de la politique du pays et à la refonte du cadre institutionnel. C’est la seule voie capable de nous sortir de la crise économique, sociale, écologique et désormais politique dans laquelle nous nous trouvons.

 

La défiance des citoyennes et des citoyens à l’égard des responsables politiques atteint son seuil critique. Principale cause : la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l'Etat. Il faut mettre fin à cette situation et au règne de la finance. C’est tout le sens de l’engagement du Front de Gauche dans la bataille contre l’austérité à l'image de sa grande campagne "pour une alternative à l'austérité".

 

Il est urgent de légiférer contre le pouvoir de la finance, contre les paradis fiscaux, y compris en Europe, contre les conflits d’intérêt. Il faut des contrôles, des normes nouvelles, et pas seulement des appels à la morale individuelle. 

 

A ces mesures d’urgence qui permettront d’assainir une situation devenue insoutenable, le Front de Gauche propose une réplique qui doit être forte et claire avec la mise en œuvre d'un processus constituant pour une nouvelle République. Redéfinir les règles sociales et démocratiques est le seul moyen pour que le peuple reprenne le pouvoir. La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale.

 

Face à l'accélération de la crise, les colères qui s’expriment, montrent la nécessité d’un changement de cap pour une vraie politique de gauche. Elles nous montrent également la nécessité d’ouvrir une perspective politique positive.

 

Pour ce faire, le Front de Gauche propose à toutes les forces de gauche et au-delà à toutes les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier, une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris. Déjà, de nombreux militants issus des rangs du Parti Socialiste ou encore d’Europe Ecologie Les Verts, à l’instar d’Eva JOLY, candidate à l’élection présidentielle, vous appellent eux aussi à participer à cette marche pour une 6° République.

 

A Montreuil, les élus municipaux Communistes-FASE, Rassemblement de la Gauche Citoyenne et Parti de Gauche, vous appellent à rejoindre le cortège et à porter cette exigence citoyenne.

 

 

Le 5 mai, ensemble, dans notre diversité, marchons pour une 6° République

 

 

Pour plus d’informations : http://www.placeaupeuple.fr et http://www.marchepourla6eme.fr/

 

http://www.eluscocos-montreuil.org/ 

http://fase-montreuil.over-blog.com/ 

http://www.rgcmontreuil.fr/ 

http://93100dessusdessous.over-blog.com/ 

Repost 0
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 17:06

 

 amnesty_logo-copie-1.png

 

 

Des milliers de Roms sont victimes d’expulsion forcée des bidonvilles, campements informels et squats qu'ils occupent.

 

La plupart du temps, des familles entières sont ainsi mises à la rue, souvent sans la moindre solution de relogement ou avec la promesse d’un hébergement provisoire et insuffisant.

Chassées de chez elles, privés de toute protection juridique, ces familles se retrouvent dans une situation encore plus précaire car la loi française ne protège pas les personnes contre des expulsions forcées. Ces expulsions forcées à répétition sont traumatisantes et plongent les familles dans des situations critiques. Elles aggravent leur pauvreté, perturbent la scolarisation des enfants, l’accès aux soins et anéantissent toute chance d’intégration et d’insertion sociale.

 

Roms-Montreuil-546278_france-roma-police-politics--copie-1.jpg

Il est temps de mettre un terme aux expulsions forcées en France

Signez la pétition d'Amnesty International!

 

 

Repost 0
7 avril 2013 7 07 /04 /avril /2013 18:54

    243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 o                                                                Logo GA

 

 

 

Lettre ouverte au Front de gauche de Montreuil, à toutes les forces et tous les citoyen-nes qui veulent un Montreuil populaire, solidaire et résistant.

 

Madame, Monsieur, Cher-e-s camarades,

 

La réunion qui s'est tenue le 20 mars dernier à l'invitation de la FASE et de la Gauche Anticapitaliste a réuni plus de cinquante militant-e-s, citoyen-ne-s, habitant-e-s de Montreuil. Nos débats à propos des prochaines élections municipales nous ont permis de dégager des axes de réflexion et d'actions, que nous souhaitons partager largement.

 

*                     Les élections municipales de 2014  se dérouleront deux ans après la défaite de Nicolas Sarkozy et de l'UMP. Depuis cette défaite, les attaques contre nos droits sont quotidiennes : plans de licenciements, coupes budgétaires, accord national interprofessionnel, menaces sur les retraites... A l'échelle européenne, François Hollande s'inscrit dans la lignée de ses prédécesseurs, validant le traité signé par Sarkozy et Merkel, et poursuivant la construction d'une Union Européenne faite par et pour la finance.

*                     L'élection de 2014 constitue la première échéance politique depuis 2012. Nous regrettons que le gouvernement ait décidé de s'engager dans la poursuite de politiques d'austérité qui ont démontré leur inefficacité au lieu de développer d'autres solutions.

*                      Au contraire, nous voulons présenter des alternatives réelles tout en sachant que les marges de manœuvre qui pourraient permettre aux collectivités d'amortir le choc de la crise sont de plus en plus réduites.

 

A partir de ces constats, nous souhaitons indiquer quelle démarche d'ensemble nous semble nécessaire pour aborder cette échéance municipale.

 

Les axes d'une campagne politique en 2014 sont multiples. Ils devront mettre en avant et s’articuler autour de la lutte contre l'austérité. Nous voulons donc faire de cette échéance une campagne de résistance et d'espoirs. Résistance, car nous ne considérons pas qu'une bonne pratique municipale suffira seule à changer la vie des montreuillois-e-s, et parce que nous souhaitons construire les résistances nécessaires avec les populations et les élu-e-s. Espoirs, car les mobilisations collectives et le travail des élus peuvent dessiner un autre avenir pour les habitant-es de cette ville.

 

De nombreuses questions sont à travailler sérieusement :

*                    Quelles solutions face au poids des dettes : moratoire, audit, non remboursement des dettes illégitimes...

*                    Comment éviter l'éviction progressive des classes populaires de notre ville: Quelles interventions publiques sur le foncier (planification, contrôle des loyers, préemptions, réquisitions…)

*                    Face aux diminutions des budgets publics, repenser la fiscalité, les taxes locales.

*                    Face à la crise écologique, plan d'investissement massif dans la rénovation des logements et développement local systématique des énergies renouvelables et des transports en commun

*                    Face aux besoins sociaux, défense et développement des services publics de proximité (centres de santé, eau, crèches, services culturels et sportifs...) et gratuité d'accès aux besoins de base...

*                    Face au racisme et au tout-sécuritaire, politique d'accueil des populations victimes de rejet et de discriminations racistes.

*                    Face à la confiscation des pouvoirs par quelques élites, approfondissement de la démocratie active, rapprochement des lieux de décision (Quel rapport à Est-Ensemble), pouvoirs décisionnaires pour les conseils de quartiers, engagement des élu-e-s à limiter leurs mandats, rotation des mandats à réfléchir...

*                    Face aux modèles de vie imposés par le système consumériste ambiant, soutien aux initiatives de mode de vie et d'organisation alternatifs (AMAP, coopératives, lieux alternatifs, festivals auto-organisés, actions culturelles et sociales...)

*                    Penser et définir une politique culturelle ambitieuse ancrée dans les réalités populaires locale. Soutien et développement des lieux et équipements de culture dans le respect de leur autonomie.

*                     Rapports avec les habitants et les personnels municipaux fondés sur le respect mutuel, l’écoute et le dialogue, et la recherche de processus de co-élaboration.

 

Avec une municipalité qui s'est largement déconsidérée, nous voulons un changement de majorité.

 

Pour cela, nous voulons œuvrer avec les forces du Front de Gauche mais aussi avec tous ceux et toutes celles qui veulent construire cette alternative. Ceci implique de  présenter une liste, et une seule, soutenue par le Front de Gauche, ouverte et large, mais autonome des soutiens de la politique gouvernementale, pour une gauche de combat qui ne renonce pas.

Pour nous, face au bilan de Dominique Voynet, cette autre gauche ne peut être représentée par J.P Brard. L'ancien maire, qui a déjà perdu deux élections, symbolise le passé et une politique municipale sanctionnée en 2008. En 2014, il faudra de nouveaux visages.

Cependant, il nous semble très prématuré de parler aujourd'hui, un an avant l'élection, de tête de liste. Il nous faut au contraire combattre les habitudes de personnalisation et professionnalisation de la politique qui invitent à se ranger derrière un homme, ou une femme, providentiel-le. Il nous faut au contraire élaborer et mener campagne collectivement, à partir d'une démarche et de projets précis, pour une liste de résistance et d'alternatives à l'austérité, mais aussi de solidarité avec les luttes contre les injustices partout dans le monde. Pour préserver le caractère collectif de notre démarche, il nous semble nécessaire qu'une équipe pluraliste d'animation de la campagne soit désignée. Le choix de la tête de liste, et la composition de la liste se ferait alors en fin de campagne par des modalités qu’il reste à définir.

Montreuil Avenir a une responsabilité dans la possibilité d'une telle perspective. Regroupant trois organisations (PCF, PG, GU), il constitue une bonne part du rassemblement que nous appelons de nos vœux.

De même, la démarche de réflexion initiée par le RGC au travers de ses ateliers populaires nous semble porteuse de sens.

Pour cela, il s'agit de se prononcer sur l'amplitude de la démarche de rassemblement initiée : Comment mener une campagne collective, dans laquelle la tête de liste ne soit pas un obstacle mais devienne une question discutée et maitrisée par tous.

 Autour de quels axes politiques prioritaires mener une telle campagne ? C'est autour de ces questions, et de bien d'autres, que nous souhaitons nous adresser aux militant-e-s du Front de Gauche, aux forces et aux citoyens qui veulent s’engager dans la construction d’un nouveau projet pour Montreuil, et leur proposer de mener ensemble des débats publics permettant de traiter ces questions et d'avancer ensemble vers une campagne commune en 2014.

Nous ne voulons pas de plusieurs listes du Front de Gauche !

Nous voulons une démarche collective qui permette de construire un projet, une méthode et une équipe.

Il est encore temps d’agir ensemble!

 

Yann Abraham, Raoul Alonso, Dominique Attia, David Beaunier, Saphia Beltran, Stéphan Beltran, Murielle Bensaïd,  Franco Bianciardi, Patrick Chaize, Pascale Chouffot,  Pierre Cours-Salies, Christian Darceaux, Karine Emery Diop, Bernard Everaere, Christiane Fernandez, Richard Galera, Serge Garbay, Jacqueline Garcia, Vincent Gay, Olivier Genest, Vincent Glenn, Alan Homont, Catherine Huot,  Damien Joliton, Jean Jacques Joucla, Nathalie Lana, Jocelyne Lanneau, Capucine Larzilliére, Martine Lascar, Smaël Lekbir, Olivier Madaule, Isabelle Mambour, Alain Mathieu, John Mullen, Dominique Muselet,  Mathias Perez,  Annie Perfettini, Don Pierre Perfettini, Simon Pietri, Joe Rabie, Sylvie Rabie,  Pascal Rennes, Julien Rivoire, Daniel Rome, Sandrine Roux, Jean-Jacques Sacquepey, Deborah Smith, Melissa Smith, Pierre Vila, Philippe Vrain, Patrick Weber, Sophie Zafari, Eric Zinszner.

Repost 0
6 avril 2013 6 06 /04 /avril /2013 12:30
FDG
Communiqué du Front de Gauche 

L’affaire Cahuzac suscite la colère et la nausée. D’une gravité extrême, elle ne révèle pas seulement l’absence de probité et d’honnêteté d’un homme. Elle met à jour, une nouvelle fois, un système oligarchique profondément néfaste, une démocratie à bout de souffle, la collusion grandissante entre les hautes sphères financières et celles de l'Etat. Il faut mettre fin au règne de la finance. 

L’heure n’est pas au bricolage mais à la réorientation de la politique du pays et à la refonte du cadre institutionnel. Au moment où le gouvernement demande au plus grand nombre de se serrer la ceinture et après l’intervention télévisée d’un Président qui confirme son cap visant à ne rien changer, cet épisode misérable précipite la crise politique. 

Le Front de Gauche est engagé dans la bataille contre l’austérité à l'image de sa campagne "pour une alternative à l'austérité". Il participera à la manifestation du 9 avril contre l’ANI, appelle les parlementaires à ne pas retranscrire dans la loi cet accord minoritaire. Dans l'immédiat, il exige la suspension du débat parlementaire sur ce texte pour légiférer en urgence contre le pouvoir de la finance, contre les paradis fiscaux, y compris en Europe, contre les conflits d’intérêt. Il faut des contrôles, des normes nouvelles, et pas seulement des appels à la morale individuelle, des moyens financiers pour faire face à la fraude fiscale. 

La défiance des citoyennes et citoyens à l’égard des responsables politiques atteint son seuil critique. L’oligarchie croit en sa toute puissance, en son impunité. C’est pourquoi la réplique doit être forte et claire. Le Front de Gauche défend la perspective d'un processus constituant pour une nouvelle République. Redéfinir les règles sociales et démocratiques est le moyen pour que le peuple reprenne le pouvoir. La VIe République visera à élargir le socle des droits, à étendre la souveraineté populaire, à favoriser la démocratie sociale.
Face à l'accélération de la crise sociale et politique, le Front de Gauche assumera toutes ses responsabilités pour que la colère légitime débouche sur l’espoir et la transformation sociale.
Le Front de Gauche propose  à toutes les forces et les personnes qui ont voulu le changement en mai dernier et plus largement au peuple, contre la finance et l'austérité, à une grande marche citoyenne pour la 6ème République le 5 mai à Paris.
Repost 0
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 11:55

72642_512192175503915_875759670_n.jpg

Repost 0
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 15:20

ir-77e69.png

 

 

Pauvreté, immigration, assistanat, fraude... : cassons les idées reçues. Nous vous invitons à déconstruire des préjugés et des stéréotypes répandus sur la pauvreté et les pauvres, afin que ceux-ci cessent d’être les boucs émissaires des maux de nos sociétés et qu’ils deviennent au contraire des partenaires à part entière dans la construction d’un monde plus juste.

 

LIRE LA SUITE...

Repost 0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 10:39

Le gouvernement Ayrault a déjà accordé 20 milliards de « crédit d’impôt compétitivité » aux entreprises, dont 100 millions à PSA, entreprise qui supprime 11 000 emplois ou 25 millions à Mittal alors qu’il menace de fermer Florange. Dans le Privé on casse le CDI et le code du travail. Dans le Public on remplace les fonctionnaires par des contrats précaires ou au mieux par des CDI au rabais, qui affaiblissent le statut de la fonction publique.

 

ANI1.jpeg

ANI2.jpeg

Ou lire ici ...

Repost 0
16 mars 2013 6 16 /03 /mars /2013 12:43

          243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 o    logoGApourblog s        

 

 

QUE FAIRE POUR LES MUNICIPALES de 2014

 

INVITATION A UNE RÉUNION OUVERTE 

 

Mercredi 20 mars à 19h30

Préau de l’école maternelle Louis Aragon

34 Rue du Sergent Bobillot

Montreuil

 

Les élections municipales de 2014 seront un moment important de la vie politique. En raison de son échelle à taille humaine, l’élection municipale est un moyen concret d’expérimenter et de faire vivre des alternatives concrètes au système capitaliste en associant au maximum les citoyens. C’est bien évidemment le cœur de l’engagement politique de la FASE et de la GA.

 

C’est dans ce contexte que nous réfléchissons à Montreuil.

Et ce contexte reconnaissons-le à Montreuil est pour le moins compliqué. Une municipalité écologiste et socialiste d’abord, puis écologiste seulement qui s’est  déconsidérée par des choix politiques contestables (comme le démontre la crise du cinéma Le Méliés) et une gestion démocratique désastreuse.  Une multiplicité de candidatures à gauche qui semble plus motivées par des questions de pouvoir  que par un réel projet politique. Un climat politique largement abimé depuis plusieurs années ou l’invective remplace le débat, ou on est pour ou contre et où le débat démocratique constructif semble impossible.

 

Dans cette situation, que devons-nous faire?

D’abord, contribuer à faire vivre  le Front de Gauche qui mène actuellement une campagne nationale contre l’austérité.

Ensuite, dans un contexte où, localement, le Front de Gauche (dont nous sommes membres à part entière) n’est pas rassemblé, nous voulons aussi avancer sur deux fronts : Celui de la construction citoyenne et celui des idées.


Nous sommes convaincus que ces deux aspects peuvent permettre, dans une situation difficile, de contribuer à créer les bases d’un rassemblement large et constructif avec beaucoup de Montreuillois. Et ce d’autant plus facilement que ni la FASE, ni la GA, n’a d’ambition concernant la tête de liste et que toute démarche municipale doit, selon nous, être porté par plusieurs voix et pas autour d’un homme ou d’une femme providentiel.

 

Une construction sur les idées d’abord en multipliant, sous toutes formes, des espaces d’échanges et de réflexions, avec toutes les forces qui voudront y participer. En le proposant à tous ceux qui le souhaitent, nous développerons des temps de débats sur les enjeux politiques, sociaux, écologiques et urbains de notre ville pour construire un projet populaire, solidaire, démocratique, écologique et citoyen, et un projet de résistance à l’austérité et au libéralisme.

 

 Car et c’est le deuxième point essentiel, nous ne nous contenterons pas de constructions élaborées dans des petits cercles par quelques experts politiques. La participation du plus grand nombre à l’élaboration et à la décision, même si c’est une démarche compliquée, est notre ambition. Associer les militants politiques certes mais aussi tous ceux qui veulent œuvrer à la construction d’un nouveau projet pour Montreuil.

 

 Nous souhaitons que la réunion à laquelle nous vous invitons soit une  réunion ouverte où  chacun pourra donner son avis et avancer des propositions  et ou  nous déciderons ensemble de ce qui est le mieux pour avancer.


En résumé, lors de ces prochains mois, avec tous ceux qui le veulent, la position de la FASE et de la GA ne sera pas déterminée par des calculs ou des spéculations sur ce que feront les uns et les autres.

 

Notre activité sera concentrée autour de trois questions qui nous paraissent essentielles :

Comment mettre en œuvre des politiques transformatrices au niveau de notre ville ?

Comment favoriser la participation du plus grand nombre ?

Comment aboutir à un projet novateur de rassemblement du front de gauche, porté par de nouveaux visages.

 

Comptant vivement vous y rencontrer.

Repost 0