Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

23 juillet 2012 1 23 /07 /juillet /2012 10:26

Dans un récent et long billet, sans doute passé inaperçu, Patrick Petitjean, conseiller municipal délégué à la vie associative et à la démocratie locale se livre à une analyse de l'histoire politique récente de Montreuil, et entend mettre ainsi en perspective les élections municipales de 2014.

On passera sur le caractère tout à fait personnel de ce travail et sur d'évidentes approximations pour n'en retenir que la chute :

"Cette rénovation potentielle, il va sans dire, mais encore mieux en le disant, dépendra aussi de la capacité et de la volonté de la municipalité sortante d’apaiser le débat politique à gauche et de faire un retour critique sur son expérience des 4 dernières années."

 

Oui, oui, vous avez bien lu : "apaiser le débat politique à gauche", "retour critique sur son expérience" ...

 

Nous ne pouvons que partager !

Nous sommes surtout impatients de voir les prolongements, les suites concrètes que P Petitjean et les élus de Montreuil Vraiment sauront donner à cet appel à la rénovation de la vie politique montreuilloise !

 

Alors, à quand un bilan de mi-mandat?

A quand un débat réellement démocratique sur l'"expérience " municipale depuis 4 ans?

 


 

IMG_8419.jpg

Repost 0
19 juillet 2012 4 19 /07 /juillet /2012 16:54

243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 o

                                                                                           Communiqué de la FASE 93

 

 

 

 

PAS DE PLAN SOCIAL, 

PSA ET LA FINANCE NE DOIVENT PAS IMPOSER LEUR LOI ! 

 


3300 salariés licenciés, 7000 emplois induits détruits, autant de familles jetées dans l’angoisse du lendemain. Cette catastrophe sociale pour le département de la Seine Saint Denis et pour la région est la conséquence directe de la décision du groupe PSA ce 12 juillet.

 

Dans combien de villes de la seule Seine-Saint-Denis des emplois disparaitront-ils parmi les sous-traitants ?

 

 

psa_rvb-fc523.jpg

 

 

Pourtant, PSA se porte bien, très bien.

 

L’entreprise vend depuis 2010 plus de 3 500 000 véhicules à l’année, a fait 588 millions d’€ de bénéfices, un chiffre d’affaire record à 59,9 milliards d’euros (+7%) en 2011 et versé 457 millions € en dividendes aux actionnaires !  

Elle a de plus très largement bénéficié de l’aide publique puisque l’Etat lui a versé au cours de ces dernières années la bagatelle de 4 milliards d’euros.

Surtout, PSA conserve  encore  11 milliards de réserves à ce jour!

Ainsi, après avoir utilisé la force de travail de milliers de travailleurs et profité de la générosité des contribuables, la famille Peugeot et les actionnaires du groupe décident tout à fait librement d’aller jouer ailleurs !

 

C’est inacceptable ! Ces dernières années, nous avons assisté sous des gouvernements de droite à un véritable saccage de l’industrie et du marché de l’emploi.

 

François Hollande, et le nouveau gouvernement de Jean Marc Ayrault ont été élus sur le thème du changement, tellement attendu par nos concitoyens. Aujourd’hui au pouvoir, ils doivent passer de la parole aux actes.

 

Le premier de ces actes, c’est refuser la fermeture du site PSA d’Aulnay Sous Bois.

 

Car on sait d’expérience que les discours sur la ré industrialisation du site, sur le reclassement, et la reconversion des salariés n’aboutissent en réalité qu’à davantage de chômage, de précarité. Vilvorde, Michelin (Continental, Molex) sont encore dans les têtes.

 

 

Cette fermeture annoncée est d’autant moins acceptable dans un département, la Seine Saint Denis, qui est déjà trop lourdement frappé par le chômage, la précarité, les inégalités.

 

Aujourd’hui, il s’agit de poser des actes forts, de montrer aux salariés que le politique n’est pas soumise à la finance.

 

 

Des alternatives existent et sont réalistes :

 

-          interdiction des licenciements boursiers,

-          un plan gouvernemental de transition écologique de la filière automobile,

-          la priorité à la recherche et à la construction de modèles respectueux de l’environnement,

-          la réduction et le partage du temps de travail

 

 

Ce sont des exemples de mesures concrètes que le gouvernement pourrait décider de mettre en œuvre.

Il faudra aussi reprendre ce que la famille Peugeot, qui figure parmi les plus gros exilés fiscaux, a placé en Suisse au lieu de réinvestir dans l’appareil de production.

 

 

Nous sommes aux côtés des salariés et des syndicats en lutte et nous réaffirmons haut et fort notre exigence de combat et de résistance face à la toute puissance de l’argent.

 

Nous demandons le maintien de la totalité des emplois et des activités de PSA Aulnay, ainsi qu’une reconversion écologique de la production.

 

L’utilisation des millions encore détenus par PSA et la diminution des sommes versées aux actionnaires suffisent à financer ces objectifs !

 

Le changement doit être maintenant et doit s’orienter vers une transformation sociale et écologique de notre société et de nos activités.

 

 

Fase- FdG

Repost 0
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 16:50

243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 o                                                       Communiqué 

 

 

Après les législatives : vers une gauche alternative, sociale, écologique, citoyenne

 

Avec le résultat des élections législatives dans la circonscription de Montreuil-Bagnolet, et l’élection du député socialiste, une page de l’histoire de Montreuil se tourne.

 

A y regarder de près, ce scrutin, à Montreuil, ne marque pas un reflux des orientations politiques du Front de Gauche. Au contraire, avec 34.99% et 9582 voix, c’est un gain de près de 200 voix sur celles qui s’étaient portées sur Jean Luc Mélenchon au premier tour de l’élection présidentielle, quand le candidat socialiste en perd près de 6000 sur celles de François Hollande.

 

Seul pour le second tour du scrutin après le retrait de Jean-Pierre Brad, Razzy Hammadi avec 16121 suffrages sur 71233 électeurs inscrits n’est élu que par  22.6% du corps électoral. Ce résultat, pour le moins, interroge.

 

Quand, en France, 43% des électeurs - et 50% sur la circonscription de Montreuil-Bagnolet au 1er tour - ne prennent pas part au vote, cette marque de défiance et de désintérêt doit nous interpeller.

 

Cette situation nous conforte dans la critique d’un système institutionnel usé, qui favorise le bipartisme, détourne des urnes une part de plus en plus importante de nos concitoyens, et, au final, présente un paysage politique en grand décalage par rapport à la réalité concrète de notre société. Outre les changements institutionnels qu’il appelle, ce constat doit nous inviter au renouvellement des formes et des  pratiques politiques.

 

Pour nous, la politique, la vie de la cité, ne se résument pas à l’appel (de moins en moins entendu) aux électeurs en période d’élections, et  ne peut-être préemptée, par les seuls partis institués.   

 

Une démocratie active et vivante doit pouvoir associer, dans des formes et selon des règles à définir collectivement, tous les citoyens qui y sont intéressés. Qu’ils se regroupent dans leurs syndicats, leurs associations, leurs collectifs, tous doivent être partie prenante de l’élaboration politique et des décisions publiques, avec pour objectif l’intérêt du plus grand nombre (ou l’intérêt général commun).

 

A l’heure où le capitalisme en crise continue de produire un chômage massif, une précarité toujours plus grande et détruit avec méthode les systèmes de solidarités pour le bénéfice de la finance ; à l’heure où il saccage les ressources naturelles et met aux enchères les biens communs au nom du productivisme et du consumérisme, nous affirmons notre volonté de poursuivre notre action avec nos partenaires du Front de Gauche, mais aussi avec toutes celles et tous ceux encartés nulle part et qui ne se résignent pas au règne de l’argent.

 

Nous ré affirmons notre ambition d’agir, à Montreuil, pour plus de démocratie, plus de justice, plus d’égalité au travers d’un profond renouvellement des pratiques et de l’éthique politiques.

 

C’est le sens de notre action aujourd’hui et pour l’avenir.

 

La FASE Montreuil.

Le 22 juin 2012

Repost 0
20 juin 2012 3 20 /06 /juin /2012 18:16

Communiqué

 

FAsebanniere

 

 

Grèce : une « victoire » de la droite à la Pyrrhus ?

 

« Nouvelle démocratie » - le parti de droite - a « gagné » les élections du 17 juin en Grèce. La pression conjointe des gouvernements et dirigeants de l'Union européenne ainsi que des médias a transformé cette élection, comme en Irlande, en référendum pour ou contre l'appartenance à la zone euro et à l'Union européenne. Tous ont martelé, à l’envi, ce chantage mensonger que, du résultat de ce vote, dépendraient les financements programmés pour faire face aux crises générées par les « dettes ».
Pour autant, cette « victoire » ne règle rien. Reste à constituer une majorité pour gouverner et continuer à imposer les plans d'austérité à un peuple exténué, même en procédant à quelques aménagements sur les délais de remboursement. L'« alliance » obligée des « familles » Caramanlis (droite) et Papandréou (parti socialiste) n'y suffira pas, même si cela permettra de « rassurer les marchés » et de passer l'été.
La « victoire » de la droite, ce 17 juin, rend encore plus urgente une réelle alternative à gauche. Le pire n'est pas exclu comme le montre le maintien d'une vingtaine de députés se réclamant du nazisme dans un pays qui a déjà payé très cher en la matière.
Le résultat électoral historique de Syriza - une coalition de gauche d'une douzaine de sensibilités politiques, dirigée par Alexis Tsipras - passant de 5 % puis de 16,78 % à près de 27 %, en est d'autant plus important.
Syriza est, aujourd'hui, la seule force politique opposée aux plans d'austérité capable d'offrir une alternative aux néolibéraux de tous poils acceptant les diktats de l'Union européenne. C'est une occasion sans précédent pour Syriza de devenir durablement l'expression politique et sociale de la gauche de transformation sociale en Grèce.
Syriza doit pouvoir compter sur notre solidarité. Nous devons imposer à nos propres gouvernements de cesser d'accabler le peuple grec et les autres au nom des intérêts de la finance.
L'alternative sera européenne ou ne sera pas : en France, comme ailleurs, pour asseoir fermement le refus du Pacte de stabilité budgétaire, une simple négociation ne suffira pas.
Afin que la nouvelle majorité tienne compte des attentes du plus grande nombre et que l'avis populaire soit entendu dans toute l’Europe, il faut qu’un référendum permette de discuter et rejeter le Traité Merkel-Sarkozy imposant l’austérité.


La FASE le 18 juin 2012

 

Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE)Courrier : 20 rue Chaudron 75010 PARIS
Contact : contact@lafederation.orgSite : http://lafederation.org/

Repost 0
15 juin 2012 5 15 /06 /juin /2012 17:14

IMG 1298

 

 

Second tour, communiqué de la FASE Bagnolet-Montreuil

 

 

Razzy Hammadi, candidat socialiste pour la circonscription législative de Montreuil-Bagnolet est arrivé en tête à l'issue du premier tour, suite au désistement du candidat sortant, Jean-Pierre Brard.

Dans ces conditions, nous désapprouvons comme nos camarades du Parti de Gauche, l'utilisation du logo du Front de Gauche qui apparait sur l'affiche et la profession de foi de Mr Hammadi.

Celui-ci laisse penser que les 7 organisations qui composent nationalement le Front de Gauche lui apportent leur soutien.

Il n'en est rien.
Si le PCF a décidé de lui donner son logo, la FASE, pas plus que les autres organisations du Front de Gauche, ne se sont prononcées en ce sens, tant nationalement que localement.

Seul en lice pour le second tour et n'étant opposé à personne, le candidat socialiste est assuré d’être élu.

 

Pour nous, notre choix est clair, dimanche, nous souhaitons la victoire d’A Tsipras et de la gauche radicale grecque.


La FASE Bagnolet-Montreuil, le 14 juin.

 

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 17:04

IMG 1298 

 


Tous ensemble avec P Braouezec et les candidats Front de Gauche !

 

 

 

 

Habitants et militants de la 2è circonscription de Seine-Saint-Denis (Pierrefitte sur Seine, Saint Denis Nord), ils étaient 400 à 500 lundi 11 juin et ont décidé du maintien au second tour de la candidature de Patrick Braouezec, député sortant du Front de gauche et de sa suppléante, Carinne Juste.

Cette décision a été prise au terme de plusieurs heures de débat contradictoire, et après que P Braouezec, recueillant 31,17% des suffrages, soit arrivé en seconde position derrière le candidat du Parti Socialiste (36,51%) au soir du 10 juin.

 

C'est le choix des participants des assemblées citoyennes du Front de Gauche initiées depuis plusieurs mois.

 

Ce maintien au second tour, alors qu’il n’existe aucun danger à droite, exprime la volonté de conserver sur ce territoire et à l’Assemblée Nationale une force de mobilisation, indépendante du PS et porteuse  d’objectifs de transformation de la société et de ruptures dès septembre.

 

La FASE Montreuil apporte tout son soutien à P Braouezec, à sa suppléante et aux militants qui les entourent.

 

Nous souhaitons également un plein succès à tous les candidats Front de Gauche encore en lice au second tour et leur souhaitons la victoire dimanche prochain !

 

 

La FASE Montreuil, 13 juin 2012.

Repost 0
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 14:22

243242 205449862827463 127318050640645 497402 6396605 o

 

Communiqué

 

 

Daniel Cohn-Bendit et Christine Lagarde, quel duo !

 

Que Christine Lagarde s'en prenne au "peuple grec qui ne paye pas ses impôts" avant les prochaines élections du 17 juin, rien de moins surprenant de la part de la représentante de la "finance" au FMI.

 

Ses larmes concomitantes pour les enfants du Niger ne tromperont personne ! Surtout pas les pauvres enfants du Niger qu’elle ne craint pas de voir vider ses coffres.  Faut-il rappeler à cette Madame Lagarde les immenses richesses du Niger pillées par la politique colonialiste qu'elle a toujours soutenue de toutes ses forces ? 

 

Mais quelle honte que ces propos tenus par celles et ceux qui s’empiffrent de privilèges et de dividendes comme la bande de Sarkozy dont elle était « un fleuron ».  

Car Mme Lagarde sait très bien qui ne paye pas d'impôts en Grèce : les armateurs et l'Eglise orthodoxe. Qu'elle les nomme et qu’elle prenne l'argent où il se trouve !

Elle-même combien paie-t-elle d'impôts sur ses revenus touchés au FMI ?

 

Que, dans le même temps, Daniel Cohn-Bendit se déchaîne contre Syriza ne laisse plus de doute, pour qui en aurait encore, sur ses choix ultralibéraux.

 

EE-LV, Cécile Duflot et Pascal Canfin ne peuvent se taire sur de telles déclarations. D'autant plus que les Verts de Grèce sont alliés avec Syriza.

Et si Syriza l'emporte aux prochaines élections, il faudra bien rencontrer Tsipras dans l'intérêt du peuple grec.

Egalement dans l’intérêt des autres pays (dont la France) de l'Union européenne car il faudra bien mettre en oeuvre d'autres solutions que l'austérité généralisée pour sortir de la situation des crises globales créées par les politiques néolibérales.

 

Nous avons une demande simple à l’adresse d’EE-LV.

A vous lire et à vous écouter, nous voyons bien vos objectifs :  ne pas subir une Europe anti-sociale, productiviste et consumériste, anti-démocratique.

Nous les partageons, même si sans doute nous envisageons des moyens différents des vôtres. Pour avancer vers ces objectifs  il nous faut balayer les complices de la finance qui nie tous les droits des peuples.

C'est le cas de Daniel Cohn Bendit. Votre désaveu est nécessaire pour savoir qu'il ne s'exprime pas en votre nom.

 

Faites comme Clémentine Autain, Jean-Luc Mélenchon, Pierre Laurent et nous tous au Front de gauche, encouragez Alexis Tsipras et Syriza !

Aidez vos camarades grecs des Verts, ils apprécieront !

 

 

La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique, 30 mai 2012

Repost 0
24 mai 2012 4 24 /05 /mai /2012 09:34

 

Les patrons de Dexia et les gouvernements libéraux ont organisé les activités spéculatives qui ont mené à l’enrichissement de leurs amis et à la faillite de la banque.

Nombre de collectivités territoriales ont été flouées. La note est présentée aux contribuables. Pour que « ça change vraiment », la gauche ne peut pas se contenter de « moraliser la finance »…

 

 

Repost 0
22 mai 2012 2 22 /05 /mai /2012 16:54

FAsebanniere

 

COMMUNIQUE DE LA FASE MONTREUIL


 

Après l’élection présidentielle, nous nous félicitons que le mouvement engagé par le Front de  Gauche, à travers notre candidat Jean Luc Mélenchon, ait contribué au changement du 6 mai dernier.

 

 

En votant à 24,09% pour Jean Luc Mélenchon au premier tour, soit le score le plus élevé parmi les villes de plus de 100 000 habitants, qui a largement bénéficié au second tour à François Hollande qui recueille 75,8% des voix; les électeurs montreuillois ont confirmé leur volonté d’une société plus juste et plus humaine. Ils ont confirmé leur confiance dans la dynamique nouvelle portée par la gauche radicale.

 

 

Ceci n’est qu’une étape.

 

Le peuple se met en mouvement et les assemblées citoyennes constituent un espace d’échanges, de débats et d’élaboration politique à développer.

 

Le Front de Gauche, avec l’ensemble de ses composantes, doit poursuivre dans ce sens et amplifier encore cette dynamique : les montreuillois doivent pouvoir s’y engager et y participer pleinement.

 

La FASE, fidèle à son objectif de rassemblement et d’élargissement continuera à y jouer un rôle actif.

 

Pour les élections législatives, à Montreuil et à Bagnolet, nous regrettons que la candidature Front de Gauche n’ait pas été largement et collectivement débattue dans un cadre citoyen avec l’ensemble des composantes du Front de Gauche.

 

Ce scrutin doit voir le plus grand nombre de députés Front de Gauche à l’Assembée Nationale pour porter et faire aboutir les mobilisation sociales, être en rupture avec les logiques capitalistes et conquérir des droits sociaux et écologiques nouveaux.

 

La dynamique engagée depuis plusieurs mois doit être encouragée et amplifiée, c’est un pari pour le futur et c’est là que s’ancre la logique de notre engagement.

 

 

 

La FASE Montreuil, le 17/05/2012

 

Fase- FdG

Repost 0
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 10:10

A Montreuil, ce sont 9392 voix que le Front de Gauche et son candidat, Jean-Luc Mélenchon ont recueillies au premier tour.

 

Ces voix sont une assise importante pour poursuivre l'élargissement et le combat du Front de Gauche.


Nous tenons à remercier chaleureusement ces citoyens qui ont montré par leur vote une volonté de changement de société et leur adhésion au programme "L'Humain d'abord" porté par le Front de gauche.


FASE Montreuil

 

 ----------------------------------------------------------

 

Communiqué de la FASE 93

 

FAsebanniere

 

« Et maintenant le changement ! »


Faisons de la victoire du 6 mai un point d’appui.

 

Enfin ! Le Président des riches fait ses bagages.

Des décisions ne peuvent attendre. La misère est là, comme les effets des politiques xénophobes, les manipulations racistes, et le recul des libertés.

Une augmentation du SMIC (1700 euros) et des minimas sociaux s’impose. Beaucoup de lois doivent être abrogées et remplacées par les projets issus des mobilisations populaires : sur les droits aux soins, le logement, l’environnement, la Protection sociale, les sans-papiers, l’école, la recherche ; pour un moratoire sur les licenciements et le droit pour les travailleurs de faire leurs propositions de maintien et de transformation des entreprises.

Avec Jean-Luc Mélenchon, la campagne du Front de Gauche a porté les espoirs des luttes de 1995 à 2010… Elle a montré  la nécessité d’un débat public pour une transition énergétique. Elle ouvre un horizon en renouant avec le vote de 2005 : l’exigence d’un Référendum, pour changer les Traités, pour une autre Europe.

 

Nous voulons que l’espoir de changement se développe et puisse réussir.

Le slogan de François Hollande a traduit un espoir commun. Oui : « maintenant » ! Il ne s’agit pas d’impatience mais de répondre aux besoins urgents et aux questions-clé.

Cela ne peut se faire avec le programme du nouveau président. Il n’y aura pas de changement sans affronter la finance, les actionnaires et le grand patronat.

Stimulés par cette défaite de Sarkozy, les mouvements vont se saisir des idées portées par le Front de Gauche et les forces de transformation. Autant d’encouragements ! Autant d’exigences à faire entendre !

 

La FASE, avec le Front de Gauche poursuit sa campagne pour les législatives.

Un rapport de force doit exister à l’Assemblée nationale : élisons des députés qui prennent l’engagement de mobiliser pour des ruptures avec la logique capitaliste.

 

La Seine-Saint-Denis apparaît comme la championne métropolitaine du rejet de la droite et de l’extrême-droite, comme le montrent les 65,3% des voix recueillis par François Hollande le 6 mai.

Au premier tour déjà, la Seine-Saint-Denis avait porté haut et fort les couleurs du Front de gauche dont le candidat, Jean-Luc Mélenchon, y a fait son meilleur score national (16,99%).

 

Forts de cet appui populaire, nos élus feront bloc contre la droite et l’extrême droite. Ils feront les propositions nécessaires pour réussir le changement à gauche. Ils soutiendront aussi toutes les initiatives qui répondront aux urgences pour vivre mieux, et s'opposeront à toutes celles qui tourneraient le dos aux exigences populaires.

C’est heure des exigences, des droits nouveaux, de la transformation des institutions. 

 

Ce sont les mobilisations populaires qui compteront pour la suite.

Repost 0