Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 10:28

Par Martine Billard, Députée de Paris, Co-présidente du Parti de gauche

 

J'espère avoir le plaisir de vous retrouver le jeudi 8 décembre, à 19h30, à l'École Normale Supérieure, 45, rue d'Ulm, à l'occasion du débat que le Parti de Gauche organise sur le scénario Négawatt .

Jean-Luc Mélenchon, Corinne Morel-Darleux et moi-même avons invité à débattre avec nous

  • Yves Marignac, de l'assocation Négawatt
  • Raphaël Claustre, directeur du Comité de liaison pour les énergies renouvelables (Cler )
  • Anne Debregeas, travailleuse à EDF,
  • Jean-Michel Mespouledes, travailleur du nucléaire et syndicaliste à la CGT Mines Énergies

sur la base de ce scénario de transition énergétique sobre.

 

11.12.08-debat_Negawatt.jpg

Repost 0
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 10:04

Banderole-Sante-2-avril.jpg

 

 

le 7 Decembre 2011
salle des mariages de la mairie des Lilas
96, rue de Paris 93260 Les Lilas métro: ligne 11 bus 129 et 105
venez en débattre de 19 à 22H30 avec:
un représentant du syndicat de la médecine générale (SMG),
A. Grimaldi du Mouvement de Défense de l’Hopital Public (MDHP),
C. Proudhom de la CGT,
F. Binot de Sud santé Sociaux
et Christophe Rauch économiste.


Débat organisé par le collectif NSED et les 44 organisations qui le composent.

 

 

4 pages Notre santé en danger!

 

 

 

Notre santé en danger : Socle commun

 


 

L’accés aux soins de proximité

 Ce que nous voulons :

 

- l’accès aux soins pour toutes et tous partout et à tout instant.

Ce que nous refusons :
- toutes les mesures qui tendent à la sélection et à l’exclusion des patients,
- les franchises et autres forfaits,
- les dépassements d’honoraires,
- le déremboursement des médicaments,
- les restrictions croissantes sur les Affections de Longue Durée (ALD) telle que l’hypertension artérielle sévère,
- les restrictions sur la Couverture Maladie Universelle (CMU) et l’Aide Médicale d’Etat (AME).

 

Un service public présent partout et efficace

desert-medical.jpg

 

Ce que nous voulons :
- un système public de santé (incluant les soins primaires, la prévention, l’informati

on, la lutte en amont contre les causes des maladies), un secteur médico-social et social, public et associatif, développés sur tout le territoire, dotés de moyens suffisants pour répondre aux besoins de toute la population,
- un service public de l’hébergement d’urgence et du logement, sans conditions d’accès

 

ni restrictions aucune, pour les droits de tous les précaires,
- un secteur hospitalier public assurant l’accès à des soins de qualité et de proximité en coordination avec l’ensemble des professionnels de la santé, et avec toutes les parties concernées,
- le maintien et le développement des structures de proximité  : centres de santé, centres d’IVG, centres médico-psychologiques, centres d’accueil d’urgence…,
- un plan d’urgence pour la médecine scolaire et du travail,
- un secteur psychiatrique public coordonnant et assurant la continuité des soins,
- l’augmentation du nombre de professionnels de santé formés, un recrutement à la hauteur des besoins et l’exigence d’une répartition équilibrée sur tout le territoire,
- une recherche publique indépendante,
- une politique publique du médicament intégrant la recherche, la production et le contrôle.

Ce que nous refusons :
- les suppressions d’emplois, les suppressions d’activités, les fermetures de services, les regroupements autoritaires dans tous les secteurs de la santé, du médico-social et du social,

- le démantèlement de la psychiatrie publique et toute instrumentalisation sécuritaire de celle-ci,
- l’application de critères de rentabilité financière à l’hôpital et dans tous les établissements,
- la privatisation des activités et des établissements.

 

Un financement solidaire

 

 

Ce que nous voulons :
- une protection sociale, ouverte à toute la population, basée sur le principe « chacun cotise selon ses moyens et reçoit selon ses besoins »,

- la prise en charge de la perte d’autonomie dans le cadre de la sécurité sociale avec la garantie d’un droit universel assuré à 100%,
- une évolution vers la suppression de tous les « restes à charge ».

Ce que nous refusons :
- tout transfert de prestations de l’assurance-maladie obligatoire vers les complémentaires/assurances privées,
- les exonérations de la part patronale des cotisations sociales,
- les enveloppes budgétaires fermées et la tarification à l’activité (T2A) conduisant à l’étranglement financier des établissements et structures.

La démocratie

Ce que nous voulons :
- la définition démocratique des besoins de la population, l’élaboration et le suivi des projets, associant usagers, professionnels, élus, sur un plan d’égalité,

- une réelle représentativité des usagers, des personnels et des élus dans les instances décisionnelles à tous les niveaux.

Ce que nous refusons :
- le tout pouvoir autoritaire des ARS, Agences Régionales de Santé,
- la nouvelle gouvernance hospitalière,
- le découpage arbitraire des territoires de santé.

 

C’est pour tout cela que nous exigeons l’abrogation de la loi HPST et l’arrêt immédiat de toutes les fermetures et restructurations.


Premiers signataires : (8 novembre 2011)

associatifs : Act-Up Paris, Act-Up Toulouse, Association nationale des centres d’IVG (ANCIC), Appel des appels, ATTAC, Collectif hypertension, Coordination des associations pour le droit à l’avortement (CADAC), Convergence des collectifs de défense et de développement des services publics, Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité, Ensemble pour une santé solidaire, Femmes Egalité, Femmes solidaires, Handi-social, Ligue des droits de l’homme, La santé n’est pas une marchandise, Réseau éducation populaire, Résistance sociale, Union des familles laïques

politiques : Alternative libertaire, Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Gauche Unitaire, les Alternatifs, NPA, PCF, PCOF, PG, République et socialisme,

syndicaux : CGT, Fédération CGT Santé ActionSociale, Fédération Sud Protection Sociale, Fédération Sud Santé Sociaux, FSU, Syndicat de la médecine génrale (SMG), Syndicat national des professionnels de santé au travail (SNPST), Union confédérale des médecins salariés de France, Union syndicale de la psychiatrie (USP)


Repost 0
2 décembre 2011 5 02 /12 /décembre /2011 09:55

 

- Vendredi 9 décembre 19h, assemblée citoyenne quartier Paul Signac, centre Marcel Cahin, 2 rue Claude Bernard

 

- Dimanche 11 décembre, 15h00 Grand Hall du Parc Montreau, grand meeting populaire avec Jean-Luc Mélenchon

 

- Mercredi 14 décembre 19h30 Salle Pauline Kergomard, assemblée citoyenne sur la dette.

 

 

301982 2523732609388 1135554994 2967639 1570015317 n

Repost 0
30 novembre 2011 3 30 /11 /novembre /2011 00:19

301982 2523732609388 1135554994 2967639 1570015317 n

 

ASSEMBLÉE CITOYENNE DU FRONT DE GAUCHE A MONTREUIL,


ON CONTINUE !

 

 

Mercredi 9 novembre dernier, plus de 150 personnes ont répondu à l’invitation du Front de Gauche de Montreuil pour la première Assemblée Citoyenne.

 

La FASE, engagée dans la campagne pour l’élection présidentielle avec notre candidat commun, Jean Luc Mélenchon, se félicite du succès de cette première réunion.

 

Les Assemblées Citoyennes constituent pour nous l’outil d’appropriation et de participation citoyen de la campagne du Front de Gauche. Elles sont ouvertes à tous, membre ou pas d’une organisation politique, d’une association, d’un syndicat, ou simple citoyen. Chacun peut y trouver sa place.

 

D’ores et déjà, et à la suite de l’Assemblée citoyenne du 9 novembre, plusieurs initiatives sont programmées ou en cours de préparation :

 

-Jeudi 1er décembre à 19h30 au centre Mendés France, 56 rue de la Solidarité, un atelier public de lecture comparée des programmes du PS et du FdG. pour l’élection présidentielle.


-Une assemblée citoyenne du quartier Paul Signac le 9 décembre prochain à 19h au centre Marcel Cachin, 2 rue Claude Bernard.


-Une assemblée citoyenne sur la dette courant décembre.

 

 


Et le dimanche 11 décembre à partir de 14h30 à la grande halle du Parc Montreau, un grand meeting du Front de Gauche avec Jean Luc Mélenchon et des représentants du Front de Gauche de Montreuil.






 

*Le Front de Gauche de Montreuil est composé du : Comité des Citoyens Montreuillois (CCM), Convergence et Alternatives (C&A), la Fédération pour une Alternative Sociale et Écologique (FASE),  la Gauche Unitaire (G.U), le Partie Communiste Français (PCF), le Parti de Gauche (P.G), le Rassemblement de la Gauche Citoyenne (RGC).

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 10:03

JLM111211.JPG

Repost 0
21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 15:17

eau251111.jpg

Repost 0
11 novembre 2011 5 11 /11 /novembre /2011 21:24

eau bien commun

 

Meeting unitaire de la Fondation COPERNIC

L'EAU BIEN COMMUN

Démocratie, Ecologie, Egalité d'accès



le 18 novembre 2011 à 18h30


Salle Jean Dame


17 Rue Léopold Bellan
75002 PARIS
M° Sentier



L'eau est un bien commun de l'humanité, pas une marchandise. Les multinationales de l'eau, pour le profit qu'elles en retirent, déploient une stratégie inefficace : malgré les promesses faites, plus d'un milliard de personnes n'ont pas accès à l'eau et 2,6 milliards ne bénéficient pas d'un service d'assainissement. Les problèmes liés à l'eau ont, certes, des caractéristiques propres dans chaque région du monde, mais il apparaît qu'une gestion démocratique de l'eau, associant les citoyens aux décisions, est partout la seule solution pertinente d'un point de vue social, économique et écologique.
Il s'agit, en effet, de garantir l'égal accès de tous à l'eau potable et à l'assainissement (conformément au droit reconnu par l'ONU en juillet 2010). La préservation de la qualité de l'eau constitue donc, elle aussi, un impératif majeur.

La rencontre de ce vendredi 18 novembre participe de la mobilisation nécessaire pour que l'eau redevienne un bien commun.


Accueil : Jacques Boutault, maire du 2e arrondissement de Paris

Avec :

Anne Le Strat, Adjointe au Maire de Paris chargée de l’eau, Présidente d’Eau de Paris, Présidente du Comité de bassin Seine-Normandie
Jean-Claude Oliva, Coordination Eau Ile de France, coordonnateur de la préparation du FAME (Forum alternatif mondial de l'eau), Marseille, mars 2012
Hervé Bramy, Membre de l'exécutif national du PCF, en charge des questions du développement durable, conseiller général du 93
Razzy Hammadi, Secrétaire national du PS, chargé des services publics
Gabriel Amard,  Secrétaire national du Parti de Gauche ; Président de la Régie publique Eau des lacs de l'Essonne. Auteur de L'Eau n'a pas de prix, Vive la régie publique !
Cécile Duflot, Secrétaire nationale de EELV
Thibault Blondin, en charge des questions de l’eau au NPA
Pierre Vila, Membre du collectif national de la FASE

Président de séance : Denis SIEFFERT, journal Politis 

 

Site de la Fondation Copernic 

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 16:28

AC91011

Repost 0
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 16:24

AC91011.JPG

Repost 0
1 septembre 2011 4 01 /09 /septembre /2011 12:10

fete_huma_2011.jpg

 

Chaque année un rendez vous immanquable, un moment unique où les citoyennes et les citoyens désireux de débattre, échanger des idées et des propositions neuves peuvent se retrouver de façon aussi fructueuse et fraternelle.

Les nombreux débats qui s’y déroulent répondent à l’envie trop fréquemment brimée par une pensée dominante d’échanger, d’approfondir et d’apprendre, d’explorer l’avenir sous différents angles, de se confronter et de croiser les paroles.

Cette année sera, pour la Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), le moment de partager des moments de débats et de se confronter aux autres organisations au travers de débats que LA fase a voulu ancrer sur ses travaux.

Rendez-vous Avenue Pablo Picasso -

Présentation ci-dessous et programme des rendez-vous ici

Grande nouveauté : La FASE donne carte blanche à ses composantes et ami(e)s sous sa petite tente. Ainsi, cette année, des débats-informations jalonneront ces 3 jours de fête sur deux espaces.

Sous la grande toile, on pourra se restaurer avec la traditionnelle assiette Sarthoise et deux plats chauds venus d’horizons lointains. Le Bar sera lui aussi bien fourni et offrira toute sorte de boissons.

Côté programme, la fête débutera comme il se doit en musique avec un plateau de jeunes groupes prometteurs blues, pop et rock :  des reprises avec Rockave , de jeunes pousses biberonnés à AC/DC,Rage against the Machine et Jimi Hendrix et  un groupe prometteur avec ses compositions influencées par Arctic Monkeys.

Une inauguration « partagée »du stand  le samedi midi. Que chacun amène de quoi partager ce moment convivial : à boire, fabrications maisons salées…  La Bretagne nous amènera du cidre, le Cher une de ces spécialités…

 

Un thème « fil rouge » Révolution(s). Penser la révolution aujourd’hui, penser l’appareil médiatique, penser la démocratie et penser une autre Europe  en collaboration avec le Front de Gauche seront au cœur de nos discussions.

Samedi notamment un débat élaboré en commun avec les formations du Front De Gauche à 17 heures, une carte blanche à Jacqueline Fraysse et Georgios Karatsioubanis du PGE ou un regard critique sur le programme partagé «L’Humain d’Abord ».

L'OMOS, entre autres mouvements,  présentera des brochures, mais aussi les livres Omos/Syllepse : Désir individuel/conscience collective - Chemins singuliers, pluriels et le 3e qui vient de sortir : l'Evènement ; et le samedi 17 septembre sur le stand à 16h une rencontre /débat sur le thême : SORTIR  DES  CRISES - PROPRIETE  ET  POUVOIR(S) :

  • Peut-on sortir de la crise sans processus d’appropriation des moyens de production et d’échange, sans remettre en cause des rapports sociaux destructeurs d’humanité, sans pouvoir(s) de décision ?
  • Comment faire de cette question un enjeu des luttes et des débats actuels ?

La soirée de Samedi sera partagée entre Révolution(s), chanson et Hip Hop avec des improvisations, la voix garçonne et le caractère bien trempé de Zora et  le flow de La Dernière Mesure.

Dimanche verra  retrouver notre ami Guyom pour un apéro aux jambons volants et un débat sur les médias avec les ex de Zalea TV et  Henri MALER de l’Acrimed notamment. A 15 h 45, la FASE sera présente sur la grande scène pour le meeting de la fête aux côtés des autres formations du Front De Gauche.

Repost 0