Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 21:54

eau-2909.jpg

Repost 0
25 juillet 2012 3 25 /07 /juillet /2012 15:37

A Montreuil, le mouvement des villes en transition s’enrichira à la rentrée d’une nouvelle initiative baptisée “T’M’ Transition Montreuil”.


Le site Internet du collectif invite d’ores et déjà celles et ceux intéressés par cette démarche à une réunion qui se déroulera le 30 août prochain à 20h à la salle Franklin (au 30 de la rue Franklin, près du tribunal) pour définir objectifs et outils. Une carte de la transition montreuilloise est en ligne et permet de visualiser la richesse des alternatives locales avec lesquelles les liens peuvent être tissés pour favoriser la réflexion et les actions autour de la transition.

 


Par ailleurs, le Festival des Utopies Concrètes, qui se déroulera du 27 septembre au 7 octobre, passera d’ailleurs par Montreuil à l’occasion d’une soirée consacrée à l’agriculture urbaine le 2 octobre. Les Murs à Pêches accueilleront ce rendez-vous auquel Quartiers en Transition s’associe et qui permettra d’aller à la rencontre de “T’M’ Transition Montreuil”.

 

transition.jpg

 

 

Territoires en Transition France

 

Transition Montreuil

 

"Transition, histoire d'une idée", par Pablo Servigne

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 14:56

 


Samedi 7 et Dimanche 8 juillet à démarré le 2ème Forum contre les Grands Projets Inutiles Imposés (GPII). La FASE, le PG, les Alternatifs et GA se réjouissent de ce temps fort qui a permis de rencontrer de nombreux acteurs internationaux des résistances écologiques et sociales.

Du Mexique, d'Espagne, d'Italie, d'Allemagne, de Finlande, du Royaume-Uni et de France, ils étaient nombreux pour prouver en cette période d’austérité et de crise que la convergence des luttes sociales et écologiques existe et qu’elle est la solution pour organiser résistance et actions contre le système capitaliste et productiviste.

Comme dans la forêt de Khimky, près de Moscou, à Notre Dame des Landes, le combat continue contre Vinci.

 

2012_07_Faudour_ChangementMaintenant_750pix.jpg


Après la longue lutte des grévistes de la faim, c’est maintenant une bataille juridique de plusieurs années qui s’engage. Car ici, personne n’est dupe de l’accord avec le nouveau gouvernement. Il faudra poursuivre les résistances engagées. Nous nous étonnons d’ailleurs qu’il n’y ait pas eu cette année la présence de dirigeants politiques d’Europe Écologie les Verts. Les contradictions se feraient-elles trop fortes ? Rappelons que l’année dernière, Cécile Duflot, actuelle ministre de Ayrault, s’était engagé publiquement à la tribune de Notre Dame des Landes à ce que « EELV ne participe jamais à un gouvernement qui soutienne le projet d’aéroport ». Les militants locaux ont su apprécier.

Les organisations se sont donné rendez-vous fin août pour débattre et dresser des perspectives communes lors des Estivales du Front de Gauche et de l’Université d’Eté des Alternatifs.

Elles souhaitent notamment que le Front de Gauche Antiproductiviste et Objecteur de croissance, issu de l'appel lancé par Paul Aries et Jacques Testart en soutien à la candidature de Jean Luc Mélenchon, puisse continuer à jouer un rôle dans la constitution d'un pôle d'écologie radicale à gauche.

 

Signataires : La Fédération pour une Alternative Sociale et écologique (FASE), le Parti de Gauche (PG), les Alternatifs et la Gauche Anticapitaliste (GA), la Fédération PCF du Morbihan, présent à Notre Dame des Landes.

 

 

Plus d'infos

http://forum-gpii-2012-ndl.blogspot.fr/

Repost 0
11 juin 2012 1 11 /06 /juin /2012 10:17

Déclaration commune


En avant pour l'eau publique à Est Ensemble !

 

Le tribunal administratif de Montreuil a annulé la délibération par laquelle la Communauté d’agglomération « Est Ensemble » (CAEE)  a demandé son adhésion au Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF).


La décision du tribunal sanctionne les conditions dans lesquelles s'est déroulé le vote au Conseil d'agglomération, en particulier l'absence de débat public ouvert.Il s’agit d’un jugement très important. Toutes les décisions prises par la CAEE sur la base de cette délibération mais aussi toutes les décisions prises par le SEDIF au nom de la CAEE n’ont plus aucune valeur juridique.


Cette annulation constitue une seconde chance pour remettre à plat la gestion de l'eau à Est Ensemble et mettre en œuvre une gestion publique comme s’y était engagée la CAEE, il y a deux ans. Le changement politique à l’œuvre au niveau national doit se traduire sur le terrain à Est Ensemble.De facto, le jugement ouvre une période de vide juridique pendant lequel la CAEE n'est plus liée au SEDIF et à Veolia : tous les choix sont à nouveau possibles. 

 

La Coordination Eau Île-de-France et les personnalités et forces politiques signataires considèrent que lors du prochain Conseil communautaire, prévu le 26 juin, la CAEE ne doit pas procéder à une simple reconduction de la délibération annulée et appellent les citoyenNEs à participer en nombre à cette réunion. Une nouvelle convention provisoire avec le SEDIF doit permettre de se donner le temps de réaliser une étude de faisabilité de la régie publique. Une consultation citoyenne doit être organisée dans chaque commune de l'agglomération. 

 

Montreuil, le 7 juin 2012 

 

Parmi les premiers signataires : 

Jean-Claude Oliva, président de la Coordination Eau Île-de-France

 Rachid Abdelli, Parti de Gauche Bobigny, Drancy, Le Bourget

Gabriel Amard, président de la régie publique eau des Lacs de l’Essonne,

Dominique Attia, conseillère communautaire et conseillère municipale de Montreuil, FASE

Nadia Azoug, Conseillère régionale IDF, Maire adjointe Pantin

Stéfan Beltran, conseiller municipal de Montreuil, FASE

Murielle Bensaid, conseillère municipale de Montreuil, FASE

Alain Calles, Conseiller municipal Montreuil, co-président du groupe Ecologie et citoyenneté de la Communauté_ d'agglomération Est Ensemble

Marie-Catherine CHEVANCE  et Maxime GOTESMAN,    EELV Bagnolet

Anne DEO conseillère municipale EELV de Noisy le Sec

Pascal Famery, EELV Montreuil

Razzy Hammadi,  secrétaire national aux services publics du PS, Montreuil

Marie-Geneviève Lentaigne, co-présidente du groupe Ecologie et citoyenneté de la Communauté d'agglomération Est Ensemble

Jean-Pierre Hauguel, Bagnolet

Henri Hélal, Ozoir la ferrière

Claire Loupiac, EELV Montreuil

Daniel Marguerie militant associatif, FASE Bagnolet

François Mailloux, NPA

Christian Métairie, 1er adjoint au Maire d'Arcueil, Vice-président de l'agglomération du Val de Bièvre, délégué au SEDIF

Daniel Mosmant, maire-adjoint Montreuil, président de la commission aménagement d'Est Ensemble

Christiane Pesci, conseillère municipale EELV Bagnolet

Michel Pesci, EELV Bagnolet

Emmanuel Poilane, directeur de la Fondation France Liberté

Franck Pupunat porte-parole du mouvement UTOPIA

Alain Ramos, Conseiller municipal du Blanc-Mesnil

Christine RATZEL-TOGO, maire-adjointe d’Aubervilliers

Agnès Salvadori, conseillère municipale socialiste, élue à la CAEE, Montreuil

Pierre SERNE, 2e vice-président de la région Ile de France (EELV)

Pierre Stoeber, conseiller municipal Les Lilas, conseiller communautaire Est Ensemble (EELV)

Jean-Luc Touly, Conseiller régional EELV Île-de-France

Nathalie TRECOIRE, Bagnolet

Pierre Vila, FASE, Montreuil

Stéphane Weisselberg, conseiller municipal EELV de Romainville

Bondy Autrement, EELV, FASE Alter-agglo, Montreuil Vraiment, NPA, Parti de Gauche 93

 

Pour se joindre à cet appel, envoyer un message à eau.iledefrance@gmail.com

Repost 0
7 juin 2012 4 07 /06 /juin /2012 10:50

 attia-678x320.jpg

 

La justice vient d’annuler l’adhésion de la communauté d’agglomération Est Ensemble au SEDIF.

 

Je me félicite de cette décision !

 

Je suis engagée depuis longtemps, avec bien d’autres et notamment la coordination Eau Île-de-France, dans le combat pour une gestion publique de l’eau. Ce jugement a été rendu possible par cette mobilisation citoyenne déterminée et multiforme.

 

L’eau est un bien public de l’humanité et ne doit pas permettre à des entreprises de faire des profits monstrueux. Elle doit être à disposition de tous avec le souci de pérenniser cette précieuse ressource.

 

Désormais le dossier sur Est Ensemble est à nouveau ouvert, je demande donc solennellement à Bertrand KERN, Président d’Est Ensemble :

 

- De permettre enfin la conduite d’une réelle étude sur les scénarios permettant un passage en régie publique

 

- A l’issue de cette enquête de consulter massivement les habitants de nos neuf communes pour leur permettre en toute transparence de choisir le type de gestion qu’ils souhaitent

 

D’ici là, j’agirai sans relâche et participerai à toutes les actions au côté de tous ceux qui se battent pour la transparence, la démocratie et la gestion publique de l’eau.

 

Dominique ATTIA,

Membre de la FASE,

Conseillère communautaire Est Ensemble

 

Montreuil, le 6 juin 2012

Repost 0
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 12:22

Le capitalisme nous fait subir sa recherche de profits spéculatifs, ses politiques de misère et poursuit son oeuvre de destruction de l’avenir de la planète.


La FASE se prononce pour une transition énergétique, partie intégrante de la planification écologique. Il faut agir en même temps pour la sortie du nucléaire et la sortie des énergies fossiles. Cette transition doit être planifiée et se fixer comme objectif de remplacer les systèmes actuels de production par des énergies renouvelables et alternatives.

 

 

 

Repost 0
10 mai 2012 4 10 /05 /mai /2012 11:56

Sans titre-copie-1

 

Le 30 novembre 2010, une majorité du conseil d’agglomération (53 voix contre 38) votait pour l’adhésion au Syndicat des Eaux d’Île-de-France (SEDIF), c’est-à-dire pour confier la gestion de l’eau à la transnationale VEOLIA.

 

Or selon une première délibération votée le même jour, la Communauté d'agglomération souhaitait créer une régie publique de l'eau potable et se donnait un délai de deux ans, c’est à dire jusqu’à la fin de l’année 2012, pour se prononcer.

 

Cela exprimait sans ambiguïté aucune, la volonté de la Communauté d’agglomération Est Ensemble (CAEE) d'adhérer au Syndicat des Eaux d'Ile-de-France à titre provisoire pour assurer la continuité du service public, dans l'attente du résultat des études engagées. 

 

Mais ce n’est pas légal.

La CAEE ne peut se retirer qu’avec l’accord de l’ensemble des communes membres du SEDIF. Et à imaginer qu’elles acceptent, la CAEE serait encore liée par le contrat VEOLIA-SEDIF. 

 

L’adhésion d’Est Ensemble au SEDIF doit donc être annulée !

C’est l’objet du recours au tribunal administratif déposé par la Coordination EAU Île-de-France avec l’avocat William Bourdon.

 

L’audience aura lieu mardi 15 mai à 15h au tribunal  administratif de Montreuil (salle II)  7, rue Catherine Puig (niveau 206 rue de Paris), métro Robespierre. Venez nombreux pour soutenir notre action !

 

Les démarches en justice sont longues et coûteuses : nous avons besoin de votre soutien financier.

Chèques à l’ordre de la Coordination Eau Île-de-France, Espace comme vous émoi, 5 rue de la Révolution, 93 100 Montreuil.

 

 

En attendant, la population d’Est Ensemble « bénéficie » d’un des tarifs les plus chers de France. Nous payons de 40 à 58% plus cher que nos voisins parisiens !

 

En attendant, les études qui doivent s’achever à la fin de l’année ne sont toujours pas commencées !!! Ce qui en dit long sur la vraie volonté du Conseil d’agglomération…

 

 Via Coordination Eau Ile de France

Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 10:36
Repost 0
4 avril 2012 3 04 /04 /avril /2012 10:25

Jean-Luc Mélenchon : "Je m’interdis le mot croissance"

 

Dans une interview exclusive à Reporterre, Jean-Luc Mélenchon s’explique sur l’écologie comme il ne l’a jamais fait. Pour lui, "l’écologie politique est le nouveau paradigme organisateur de la gauche".

 

3 avril 2012

 

421250_351080421603535_195572610487651_1146795_2003566477_n.jpg

 


Jean-Luc Mélenchon a accordé une interview exclusive à Reporterre, centrée sur les questions écologiques.

Dans les trois séquences qui suivent, il s’explique d’abord sur son cheminement intellectuel vers l’écologie, puis sur la planification écologique et la règle verte, et enfin sur le nucléaire, l’énergie, et l’étalement urbain.

Il reconnait sa dette théorique à l’égard des Verts. Pour lui, "l’écologie politique a été un choc intellectuel".

Il rappelle sa position sur la sortie de l’énergie nucléaire, mais souligne le "défi extraordinaire" que représente la sortie des énergies carbonées.

Et il prend ses distances d’avec la croissance comme aucun responsable politique ne l’a jamais fait.

 

Lire la suite sur le site Reporterre

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 11:24
Repost 0