Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de fase-montreuil
  • Le blog de fase-montreuil
  • : Blog du comité montreuillois de la FASE. La politique ne peut rester une affaire de spécialistes et doit devenir l'exercice plein pour chacun-e de sa citoyenneté. L'action des élu-e-s doit être dans un prolongement des mobilisations et un moyen de dialogue permanent avec celles-ci au sein des institutions. Convergence, rencontre, pratiques mises en commun, en regroupant la pluralité des cultures et parcours
  • Contact

Recherche

27 novembre 2013 3 27 /11 /novembre /2013 11:22
Déclaration des assises des 23 et 24 novembre

Plus d’un an après l’élection de François Hollande, rien ne va plus ! Alors que les électeurs qui ont voté à gauche pour battre Sarkozy attendaient du changement, ils subissent une politique gouvernementale sans rupture avec les politiques passées, que ce soit sur le terrain économique, social ou écologique.

Alors que la société subit la crise du capitalisme, le patronat et les marchés financiers poursuivent leur offensive pour obtenir toujours plus de licenciements et de plans sociaux et toujours moins de services publics. La droite et l’extrême-droite se lâchent et mobilisent leurs partisans, contre le mariage pour tous, pour détourner la colère sociale contre les taxes, les charges patronales et la réglementation du travail, cherchant les bouc-émissaires du côté de prétendus assistés et des étrangers. Le discours raciste se banalise, autour d’une stigmatisation des Roms et d’un retour à l’imagerie coloniale contre les noirs et les arabes, qu’ils soient ministres ou simples citoyen-ne-s. Les lobbies productivistes continuent à s’imposer, avec un gouvernement qui considère l’écologie comme le parent pauvre de sa politique, poursuivant les grands travaux inutiles, comme Notre-Dame-des-Landes, et ne s’engageant pas dans une politique de sortie des énergies carbonées et du nucléaire.

Une confusion politique dangereuse se développe. Ce gouvernement est frappé d’illégitimité à gauche et une crise politique majeure peut s’ouvrir. Un fossé sépare les aspirations au changement du fonctionnement actuel de la politique. Pour ne pas laisser droite et extrême-droite s’y engouffrer et faire avancer leurs idées réactionnaires, il y a urgence à retrouver les voies d’une remobilisation en profondeur du monde du travail et de la population.

Les aspirations à une société plus juste, plus égalitaire, plus écologique, plus démocratique sont pourtant toujours là. Elles sont un moteur puissant de nombreuses résistances du monde du travail et de la jeunesse sur de nombreux terrains, elles doivent se libérer pour reprendre le dessus.

Il s’agit maintenant, à partir des exigences fortes issues de ces mobilisations, d'en dégager la portée politique et d’enclencher une dynamique d’émancipation qui leur donne davantage de force, pour réunir sur cette base des majorités d’idées dans la société. C’est ce qui nous guide dans notre engagement dans le Front de Gauche avec d’autres forces et avec l’ambition, encore plus indispensable dans la situation actuelle, de développer sa dynamique en lien avec les mouvements sociaux.

Nous appelons à l’action avec le Front de gauche dans toutes les mobilisations en cours

Ensemble, nous appelons à se rassembler le 1er décembre dans une marche pour une révolution fiscale, une taxation du capital, l’annulation de l’augmentation de la TVA et pour exiger des parlementaires qu’ils ne votent pas ce budget d’austérité.

Ensemble, nous appelons à poursuivre la mobilisation contre le vote de la réforme inique des retraites, indigne d’un gouvernement de gauche, et pour le retour de la retraite à 60 ans.

Ensemble, nous devrons être nombreux-ses aux côtés de la Marche des associations de chômeurs-ses, à Paris le 7 décembre, contre la précarité, en particulier celle des femmes et des jeunes.

Ensemble, nous appelons à ne pas laisser passer la vague de racisme, aux côtés des associations antiracistes et des syndicats qui manifestent le 30 novembre, et le 7 décembre autour de l’Appel Égalité des droits pour l’anniversaire de la marche de 1983. Nous combattrons en même temps la politique de Manuel Valls, notamment sur les Roms, les sans-papiers, les expulsions de jeunes étrangers scolarisés.

Ensemble, nous serons avec toutes les forces et associations qui se mobilisent sur le terrain de l’écologie, pour contraindre les pouvoirs politiques et économiques, en France et en Europe, à prendre les mesures de transition énergétique et de reconversion industrielle qui s’imposent, après le dernier rapport du GIEC qui précise son diagnostic d’alerte mondiale sur le climat.

Ensemble, avec le Front de gauche, nous lançons un appel :

Ça ne peut plus durer, il faut changer de cap maintenant pour une véritable alternative de gauche.

Il faut construire un rassemblement de toutes les forces de gauche et écologistes, électeurs/trices, militant-e-s, élu-e-s… qui partagent ces exigences, travailler à réunir une nouvelle majorité qui impose une vraie politique de gauche et un autre gouvernement, qui s'affronte aux marchés, au Medef, et rompe avec les politiques de stigmatisation. Il faut rassembler autour d’objectifs de transformation sociale et écologiste, d’égalité des droits, contre tous les discours qui veulent faire accepter que payer la dette et subir la crise seraient une fatalité, qu’il faudrait accepter l’injustice, les inégalités et un modèle de développement qui va dans le mur.

La clé de la situation est entre les mains du peuple. Le débat public, pour impulser une véritable dynamique d’intervention populaire, doit s’organiser en tout premier lieu avec la majorité des citoyen-e-s, avec les acteurs et actrices des mouvements sociaux qui recherchent une issue politique correspondant à leurs combats quotidiens, avec le Front de gauche, avec celles et ceux qui, dans le PS et EELV, ne veulent plus soutenir cette politique gouvernementale, avec les formations de la gauche radicale qui partagent ces objectifs.

C’est maintenant qu’il faut un sursaut pour rassembler et changer à gauche, pour refonder l’espoir.

Les échéances électorales en 2014 devraient être aussi l’occasion de faire bouger les rapports de force à gauche. Aux élections municipales, nous pouvons rassembler des listes, à l’initiative du Front de gauche, indépendantes de la politique du gouvernement, prêtes à faire des municipalités des points d’appui aux résistances à l’austérité, dans une dynamique populaire et citoyenne. Aux élections européennes, le Front de gauche doit réussir à affirmer, en France comme en Europe, une gauche alternative, porteuse d’une refondation d’une autre Europe sociale, démocratique et écologique, s’émancipant des traités qui l’enfoncent dans une austérité généralisée.

Pour tout cela, nous avons besoin d’un Front de gauche rassemblé, ouvert, démocratique, permettant l’engagement citoyen. Il doit faire vivre son ambition majeure : celle de contribuer à un rassemblement populaire à caractère majoritaire ancré résolument à gauche. Le défi qu’il doit relever consiste à développer le débat et l’action pour construire une contre-offensive populaire, et non alimenter une compétition entre ses composantes. Il doit être à même d’être un facteur d’unité et de rassemblement avec d’autres forces politiques et sociales, porteur d’une alternative à la politique d’un gouvernement.

« ENSEMBLE ! », Mouvement pour une Alternative de Gauche, Ecologiste et Solidaire.

Plusieurs forces politiques et collectifs militants au sein du Front de Gauche ont décidé de créer un mouvement commun, «Ensemble !», ouvert à celles et ceux qui ne sont membres d’aucune organisation, pour constituer un courant politique commun dans le Front de Gauche, au service de tous les combats émancipateurs. Nous sommes convaincus que c’est de la confrontation et du métissage des parcours et des cultures politiques que peut se créer du nouveau en politique. Nous espérons initier une logique contagieuse de dépassement et de convergence de forces aux traditions politiques différentes, pour favoriser l’émergence d’un mouvement transformateur.

Notre mouvement prend son sens en défendant un projet global pour le Front de Gauche, et fera avec lui tout ce qu’il est possible pour avancer dans la voie du rassemblement d’un front politique, social et populaire, à même d’assumer la confrontation avec les classes dominantes et de construire une alternative à la politique du gouvernement actuel.

Notre objectif est de contribuer, avec d’autres, à refonder de nouvelles perspectives de transformation de la société : agir pour une alternative sociale, écologique, féministe, internationaliste, en rupture avec la logique capitaliste et productiviste, créer un outil pour l’auto-organisation et l’autogestion, l’unité populaire et l’émancipation.

Ceux qui ont décidé de se mettre Ensemble vous appellent à rejoindre ce mouvement.

Partager cet article

Repost 0

commentaires